Accueil - Monde - CHINE/Accusation d’ingérence: Pékin met en garde les États-Unis

CHINE/Accusation d’ingérence: Pékin met en garde les États-Unis

 

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, s'exprime lors d'un point de presse quotidien dans les bureaux du ministère à Beijing, le 4 septembre 2017. ©AP

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, s’exprime lors d’un point de presse quotidien dans les bureaux du ministère à Beijing, le 4 septembre 2017. ©AP

La Chine met en garde l’administration Trump réagissant aux accusations « injustes » d’ingérence dans les élections aux États-Unis, proférées par Washington contre Pékin. La diplomatie chinoise a appelé, par la voix de son porte-parole, Washington à mettre fin à ses « incessants gestes hostiles » et à ses « accusations injustes » contre Pékin qui portent préjudice aux « relations bilatérales ».

«Le monde sait quel pays est ingérant » a déclaré le diplomate chinois, Geng Shuang, lors d’une conférence de presse à Pékin.

Le président américain, qui ne cesse d’attiser le feu de la guerre commerciale avec la Chine, a accusé Pékin, lors de son intervention, le mercredi 26 septembre, à la réunion du Conseil de sécurité, d’ingérence dans les élections de mi-mandat aux États-Unis.

Le locataire de la Maison-Blanche a accusé mercredi Pékin, d’essayer «d’interférer» dans les élections de mi-mandat américaines, qui s’annoncent délicates pour son camp. Le géant asiatique ne veut pas qu’il «gagne», parce qu’il est le premier à le «défier sur les échanges», a dit Trump devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Devant le conseil de sécurité des Nations Unies, le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, dément, sans tarder, les accusations de Trump et clarifie les positions de principe de Pékin.

« La Chine a soutenu et soutient toujours le principe de la non-ingérence dans les affaires internes d’autres pays. C’est sa tradition diplomatique dont il est conscient au sein de la Communauté internationale » a dit le porte-parole de la diplomatie chinoise avant de préciser que « le monde connaît bien celui qui à l’habitude de s’ingérer dans les affaires intérieures des autres ».

De même le porte-parole du ministère chinois du Commerce évoquant les récentes tensions économico-commerciales entre Pékin et Washington, a déclaré que son pays saura transformer les défis actuels en une occasion pour donner plus de l’essor à son économie et de le mettre à jour.

Il a appelé le gouvernement américain à se connecter avec les réalités du jour et à ne pas négliger la détermination et les capacités de la Chine.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/09/28/575447/EtatsUnis-Trump-Chine-Pkin-accusation-ingrence

actualités par pays chine CHINE/Accusation d’ingérence: Pékin met en garde les États-Unis DIPLOMATIE Etats-Unis EUROPE Toutes les Catérories
Lire les articles précédents :
Afrique : Les victimes de Camrail réclament plus d’indemnités au Cameroun

Victimes de la catastrophe d'Eseka, un an après le déraillement du train , le 21 octobre 2017. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)...

Fermer