Accueil - Afrique - Rutshuru : accalmie après la mort de deux personnes dans des combats entre FARDC et présumés FDLR

Rutshuru : accalmie après la mort de deux personnes dans des combats entre FARDC et présumés FDLR

Une accalmie s’observe depuis vendredi 14 septembre matin, dans les villages de Bushenge, Budyuku et Bugoma, en groupement Kisigari, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). La veille, ces villages avaient été réveillés par des tirs nourris et des détonations d’armes lourdes entre les Forces armées de la RDC et les présumés rebelles rwandais des FDLR, selon des sources locales. Ces affrontements auraient fait au moins deux morts parmi les civils et occasionné le déplacement des populations.

Les habitants auraient commencé à regagner leurs villages, après une certaine accalmie, même si la situation reste tendue, selon les sources locales.

Ces sources rapportent que jeudi vers 5 heures du matin, un convoi des FARDC serait tombé dans une embuscade des présumés FDLR autour de la localité de Bushenge.

La situation se serait vite détériorée quand d’autres militaires partis de Rumangabo qui abrite une importante base militaire, sont arrivés en renfort. Des tirs nourris et des détonations d’armes lourdes auraient été entendus, selon les témoignages des habitants.

Trois villages, Bugomba, Bushenge et Buidyuku, vont aussitôt se vider de leurs habitants, précisent les sources administratives locales. Ces personnes sont allées se réfugier à l’école primaire de Rumangabo près du camp des éco-gardes de l’ICCN. Dans leur fuite, deux civils, un homme adulte et un mineur de 17 ans vont tomber sous les balles perdues, déplore la société civile de Rutshuru.

Mais si les populations sont rentrées, la tension reste encore palpable dit la société civile. Les populations, majoritairement hutue, parlent des actes de représailles, après des accusations à leur endroit d’être de connivence avec certains groupes rebelles.
 
 


Avec Radio Okapi

Accalmie Actualité FARDC FDLR National SECURITE
Lire les articles précédents :
Nouvelle mise en examen pour Lamine Diack

  Lamine Diack lors d'une conférence de presse à Pékin, le 21 août 2015.   L'ex-patron de l'athlétisme mondial, Lamine...

Fermer