Kinshasa : plaidoyer pour la création d’un fonds de développement pour les autochtones
Afrique

Kinshasa : plaidoyer pour la création d’un fonds de développement pour les autochtones

espace libre

Kinshasa : plaidoyer pour la création d’un fonds de développement pour les autochtones

Créer un fond de développement pour les peuples autochtones. C’est l’une des résolutions prises dimanche 9 septembre à Kinshasa, à la clôture de la troisième édition du Festival international des peuples autochtones.

« En termes de résolutions majeures, c’est de voir comment arriver à mettre en place un fonds de développement en faveur des peuples autochtones, parce que nous faisons aussi des plaidoyers pour l’intégration et la promotion de ces derniers. Il est nécessaire d’accompagner ces plaidoyers avec des projets de développement », explique Patrick Saidi, Coordonnateur national de ce Festival.

Il note cependant que plusieurs défis restent à relever pour le développement des peuples autochtones, citant notamment des conflits fonciers.

Outre la création du fonds de développement, ce festival aura aussi été une occasion pour plusieurs personnes d’effacer les préjugés sur les pygmées, souligne pour sa part, Norbert Mafuta, l’un des participants.

« Les gens ont une perception un peu erronée de ce qui a été comme formation de base à l’école. On a parlé des pygmées. Quand on a des festivals comme celui qui vient de s’achever, on se rend compte que ces pygmées ont un savoir, ils ont quelque chose à donner aux autres », note Norbert Mafuta.

Pour sa part, Jean Luveto, Directeur d’école primaire a saisi cette occasion pour présenter à un groupe d’élèves les instruments utilisés par les pygmées pendant la chasse.

La particularité de cette édition aura été la participation de plusieurs communautés autochtones venues de toutes les provinces de la RDC, se réjouissent les organisateurs. La quatrième édition de ce festival estprévue en 2020.
 

espace libre

Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.