Accueil - Monde - L’UE appelle N’Djamena à l’abolition effective de la peine de mort

L’UE appelle N’Djamena à l’abolition effective de la peine de mort

 

Le président du Tchad Idriss Deby Itno à N'Djamena, le 13 mai 2013.
Le président du Tchad Idriss Deby Itno à N’Djamena, le 13 mai 2013.

 

L’Union européenne a invité le Tchad à “joindre la majorité des Etats de l’Union africaine” qui ont aboli la peine de mort, alors que N’Djamena a condamné fin août quatre personnes à mort.

“L’Union européenne invite le Tchad à joindre la majorité des Etats de l’Union africaine qui, à ce jour, a aboli la peine de mort ou applique de facto un moratoire sur les exécutions, à titre de première étape vers l’abolition”, a indiqué un communiqué de l’UE mardi.

Le 27 août, quatre Tchadiens avaient été condamnés à mort pour “faits de terrorisme” lors de l’assassinat en juin à N’Djamena d’une commerçante chinoise.

Lancement du rapport sur la peine de morts et les exécutions au Nigeria, le 12 avril 2018. (Twitter/Amnesty International Nigeria)

Lire aussi :

Amnesty dénonce la hausse des condamnations à mort en 2017 au Nigeria

Les meurtriers “ont été condamnés pour faits de terrorisme et doivent donc être exécutés”, avait indiqué à l’époque à l’AFP le ministre de la Justice, Djimet Arabi, après la décision de la Cour d’appel.

Le Tchad a aboli fin 2016 la peine de moUErt, à l’exception des affaires de “terrorisme”.

Avec AFP

Avec VOA Afrique

L'UE appelle N'Djamena à l'abolition effective de la peine de mort
Lire les articles précédents :
Sommet Afrique-Chine : « La Chine ne s’immisce pas dans les affaires intérieures de l’Afrique et ne lui impose pas sa volonté », le tacle de Pékin à l’Occident

Twitter Facebook Google + Linkedin Comments Le 7ème Forum de la Coopération sino-africaine à Pékin.(APN) – C’est avec une pique...

Fermer