Accueil - Gabon - « Gabon 9 provinces » : Les Ministres du Moyen Ogooué montrent le bon exemple

« Gabon 9 provinces » : Les Ministres du Moyen Ogooué montrent le bon exemple


Depuis l’entame du festival « Gabon 9 provinces », la province du Moyen Ogooué a battu le record de mobilisation des autorités. Les notabilités de cette contrée sont venues soutenir et encourager les festivaliers de leur province. Une présence remarquable qui a apporté un éclat à cette journée dédiée à la province du Moyen-Ogooué ou se côtoie paisiblement, Galoa, Fang, Akelé, Adyumba et autres.

Rien à voir avec la province de l’Estuaire, et celle du Haut Ogooué. Le Moyen Ogooué a littéralement pulvérisé les autres provinces en termes de présence et de mobilisation de ces Hommes politiques. Il est 17h au boulevard Jean Paul 2, quand subitement le public voit apparaitre trois ministres de la république. Denise Mekam’ne (ministre d’Etat en charge de la santé), Madeleine Berre (ministre en charge de la promotion des investissements et des partenariats publics privés) et Laetitia Diwekou (ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre des Sports et de la Culture chargé du tourisme). Les trois ministres font le tour des stands en motivant d’abord les groupes culturels.

Chaque groupe a eu son moment d’appréciation et surtout de l’argent offert pour encourager les danseurs. Il en a été de même pour tous les stands de cuisine en commençant par le Réseau des femmes leaders migovéeenne ou les ministres ont savouré la cuisine locale. « J’ai mangé tout à l’heure avec mes collègues le sans-nom et la carpe. Ce sont des spécialités de notre province. Vous savez la carpe on l’a préparé dans tout, en bouillon, en fumé et en paquet. Nous avons déploré que les dames ont manqué de nous avoir des barquettes alimentaires jetables pour que nous pussions apporter de la nourriture chez nous. C’est une petite lacune qu’il faut corriger. Mais sinon on a apprécié c’était bon », a confié le ministre de la Santé, Denise Mekam’ne.

Un geste apprécié par tant de personnes. « C’est vraiment beau de voir ce que font les ministres du Moyen Ogooué. Ca rehausse la cérémonie et donne du poids a tout le monde, Je suis vraiment ravi de voir de telles comportements », ainsi s’est exclamé une dame. « Ca fait chaud au cœur et c’est important de voir les autorités s’intéresser à la culture. C’est beau », selon une vacancière. Une autre Originaire du Haut-Ogooué a fait une comparaison censée : « Je suis vraiment touché par ce que je vois. Hier (Ndlr : mercredi) on a même pas vu un ministre de notre province, hormis Arnauld Calixte Engandji Alandji (ministre de l’égalité des chances) qui était au concert. Mais ou étaient tous les ministres et Hommes politiques ou notables de notre province ? Comment on peut célébrer notre culture et les dirigeants de la province sont absents ? Je trouve que c’est vraiment une faute lourde de la part des autorités de ne pas être la durant ces grands rendez-vous de culture. En tout cas, je félicite les leaders politiques du Moyen-Ogooué pour leur présence ».

Une présence très symbolique selon le Ministre en charge de la Santé, « C’est beau et magnifique de faire une immersion dans notre culture. Je suis du Moyen Ogooué et le mois d’aout chez nous, c’est le moment des danses que vous avez vu là. On est toujours émerveillé d’être au contact des populations et c’est beau un soir comme ça de vivre et revivre ces instants très importants. Nous avons la mission d’encourager notre province. Nos frères et sœurs pour le travail important qu’ils font. Il s’agit de dire que nous sommes là pour motiver le travail culturel qu’ils font. Il ne peut en être autrement. Sans la culture nous ne sommes rien ».

L’ambiance est montée d’un cran quand la nuit tombée, le concert a débuté. Tour à tour, les passages du groupe la Lowé, les doyens Thomos et Michel Nzamata, Stéphanie Afene, Arnold Djoud, Michel Madingo et Axel Agambouet ainsi que la jeune génération de musique moderne, bref les passages de tous ont été des instants intenses de plaisir qui a certains moments n’ont pas laissé indifférent les notabilités de la province du Moyen-Ogooué, dont les ministres présents et le directeur de cabinet du chef de l’état qui se sont illustrés sur scène en encourageants les artistes. Le conte prononcé par Christiane Mboumba, plein de moralité a ravivé le plaisir du public venu en masse magnifier la culture de la province cher au grand blanc de Lambaréné.


YAO


Avec Gabon Eco

Lire les articles précédents :
Média : La HAC suspend « La Loupe » et met en demeure SATCON …

Réunis les 8 et 9 aout courant, en séance plénière ordinaire, les conseillers membres de la Haute Autorité de la Communication, HAC, ont brandi le bâton. Ainsi, ils ont décidé de mettre en demeure la société SATCON et ordonné le retrait des kiosques le n°391 du journal « LA LOUPE », assorti d’une interdiction de parution d’un ...

Fermer