Uvira : les ingénieurs civils chinois de la MONUSCO réparent la route nationale No 5 à Mikamba-Runingu
Afrique

Uvira : les ingénieurs civils chinois de la MONUSCO réparent la route nationale No 5 à Mikamba-Runingu


Uvira : les ingénieurs civils chinois de la MONUSCO réparent la route nationale No 5 à Mikamba-Runingu

Les ingénieurs civils chinois de la MONUSCO ont exécuté les travaux de réparation de la route à Mikamba, une rivière située près de Runingu, à 25 km au nord de la cité d’Uvira, dans la plaine de la Ruzizi. Ces travaux vont faciliter le trafic à cet endroit sur la route nationale numéro 5 entre la cité d’Uvira et le reste de la province.

Les pluies diluviennes des mois de mars, avril et mai avaient sérieusement érodé la chaussée, jusqu’à former un grand trou de 4m de profondeur sur la route, empêchant ainsi le trafic routier à cet endroit.

« Les véhicules passaient avec beaucoup de difficultés. Certains étaient obligés d’attendre les autres passer. Le pont s’était déjà écroulé. Il y avait trop d’accidents. Certains véhicules se renversaient d’un côté. On était obligé de les décharger avant de passer. Mêmes les militaires FARDC avaient entamé quelques travaux ici pour permettre à leur véhicule de passer mais ils n’avaient pas réussi. Le trou était très profond », témoignent les habitants le long de la rivière Mikamba.

Les ingénieurs chinois de la Monusco ont réussi à remblayer le trou avec de la latérite bien arrosée et compactée. Ils ont aussi corrigé la dépression.

« Il sera plutôt procédé à un traitement de la couche à l’aide du ciment comme on a l’habitude de le faire dans les travaux en construction routière pour pouvoir éviter que la zone ne soit exposée à l’eau d’infiltration lors des prochaines pluies diluviennes. Donc ce sera traité avec du ciment et les dégagements seront aussi aménagés de part et d’autre », explique le superviseur de la construction à la Monusco, Anani Kosi.

Ces travaux de réparation de route interviennent après ceux exécutés par les mêmes ingénieurs chinois de la MONUSCO à Kawizi à côté du pont effondré ainsi qu’à la frontière de Kavimvira vers le Burundi.  
 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.