Suspension des prestations de la CNAMGS dans les hôpitaux:Le gouvernement a-t-il  de  l’argent  pour payer cette dette ?
Gabon

Suspension des prestations de la CNAMGS dans les hôpitaux:Le gouvernement a-t-il de l’argent pour payer cette dette ?


espace libre

Suspension des prestations de la CNAMGS dans les hôpitaux:Le gouvernement a-t-il  de  l’argent  pour payer cette dette ?
Le siège de la CNGAMGS à Libreville.DR.

Il est devenu difficile depuis quelques semaines, pour les assurés de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS), de bénéficier des soins dans les hôpitaux publics et privés du pays. En cause, la dette de l’Etat. Le pays traversant une situation  économique difficile, la question des moyens que disposent le gouvernement pour payer cette dette taraude l’esprit du Gabonais.

Le gouvernement pourra- t- il dans les plus brefs délais, apurer sa dette vis-à-vis de la CNAMGS ?  La question mérite d’être posée, car,  les agents publics et les  gabonais économiquement faibles n’ont plus droit aux prestations dans les structures sanitaires publiques et privées du pays.  Même les beaux discours du ministre de la santé et de son collègue des affaires sociales, ne convainquent pas les gabonais. « comme  vous le savez, il y a un début de mouvement d’humeur dans les hôpitaux de services publics né du fait que la CNAMGS ne procède plus de manière régulière au versement du financement auquel ont droit les hôpitaux (…) cette dette est de plusieurs ordres, la dette de leur prestations, la dette de l’office pharmaceutique, la dette des fournisseurs »,  avait  expliqué le ministre de la santé,  Denise  Mekam’ne, au terme d’une  réunion au sein de son ministère, le mardi dernier pour connaitre le montant de la dette de la CNAMGS.

Pour les membres de la confédération syndicale des agents de l’administration parapublique et privée (COSYNAP), qui semblent ne plus croire à la bonne volonté du gouvernement d’apurer définitivement cette dette, ils exigent que le paiement se fasse en présence des partenaires sociaux représentants l’ensemble des syndicats. Des conditions qui pourraient être bien ennuyeuses pour le gouvernement habitué à des petits arrangements avec les entreprises. 

Dans tous les cas, cette interruption des prestations plonge les usagers dans le désarroi total depuis quelques semaines et impacte négativement sur leur santé.

espace libre


Avec Pyramid Media Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.