mercredi, juin 3, 2020
Mesures d’austérité : Un rétropédalage qui en dit long !
Gabon

Mesures d’austérité : Un rétropédalage qui en dit long !


espace libre

Mesures d’austérité : Un rétropédalage qui en dit long !
DR.

Annoncées avec tambour et trompettes, les récentes mesures d’austérité prises par l’exécutif ont-t-elles été appliquées comme annoncées? La question a toute sa pertinence, au regard des discours ambigus tenus ces derniers temps par les mêmes décideurs. Certes, il y a eu une sérieuse valse des personnels des cabinets du président de la République, du premier ministre chef du gouvernement et des membres du gouvernement. Quid des autres mesures ?

Il est vrai que la secousse des partenaires sociaux était si forte qu’il était difficile pour le gouvernement d’appliquer ces mesures. Dynamique Unitaire, la principale centrale syndicale du pays, avait déjà donné le ton. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Sur la fameuse décote de 5,10 et 15% annoncée sur les salaires d’une certaine catégorie de fonctionnaires, à partir de 650.000 de salaire mensuel, a été ajournée. Le gouvernement qui s’est empressé, dit attendre la fin des opérations de recensement. La preuve d’une impréparation et de la légèreté dans la prise de décision. Sinon, comment expliquer qu’un gouvernement qui se veut sérieux prenne des mesures aussi importantes sans données fiables?

Quid donc du grand désordre causé par le processus de paiement des salaires sur bons de caisse? Avec tout le temps perdu et toutes les énergies dégagées par les fonctionnaires affectés à cette tâche, le constat est que la bancarisation des salaires a été effective ce mois de juillet. Nombre de fonctionnaires n’ayant même pas obtenu leurs bons de caisse ont été même virés.

Il faut dire que l’impréparation était telle qu’il a fallu ce rétropédalage pour que le gouvernement sauve pour le moment sa  peau. Du pain béni pour les partenaires sociaux qui viennent de gagner une bataille. Ils pourraient monter les enchères en demandant purement et simplement la levée d’autres mesures, à l’instar de celles liées au gel des concours dans les grandes écoles, la mise à la retraite anticipée systématique des fonctionnaires pour cause de longue maladie et le gel des carrières…

Dans ce contexte de rétropédalage, ce sont les syndicats favorables aux fameuses mesures et soupçonnés d’avoir été corrompus par l’exécutif, qui doivent se mordre le doigt.

espace libre


Avec Pyramid Media Gabon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.