vendredi, mai 29, 2020
Centrafrique : Désertion de deux ex-sékéka de la FACA
Afrique

Centrafrique : Désertion de deux ex-sékéka de la FACA


espace libre

des soldats centrafricainsdes soldats centrafricains

Partagez!

Ces soldats faisaient partie de l’armée centrafricaine après avoir bénéficié d’une formation russe.

Ils ont fait défection dimanche à Nyala au Soudan alors qu’ils étaient en mission. Le ministère de la défense centrafricaine a lancé un mandat d’arrêt contre les deux déserteurs.

Ces militaires issus de l’ex-Séléka avaient pourtant bénéficié de la formation offerte par l’armée russe en Centrafrique. Ils ont été formés selon les normes rigoureuses imposées par la communauté internationale dans le cadre du DDRR.

De sources militaires, les deux déserteurs faisaient partie du contingent de la force tripartite (Centrafrique, Tchad, Soudan) envoyé au Nord de la Centrafrique. Ils étaient partis du camp de Kassai pour se rendre à Amdafock, au Soudan où se trouve le quartier général de cette force.

Mais une fois arrivée dans la ville soudanaise de Nyala, les deux éléments vont échanger en arabe avec des personnes inconnues. C’est à cet instant qu’ils vont prendre le large.

Ils ne sont donc pas arrivés à destination à Amdafock. Selon un haut gradé des Forces armées centrafricaines (Faca), les deux déserteurs sont des ex-putschistes de 2003.

Ils avaient déjà servit l’armée centrafricaine autrefois avant de rejoindre la rébellion séléka en 2012. D’après lui, ils font également parti de la rébellion ayant permis au général Bozize de prendre le pouvoir.

Le ministère de la défense centrafricaine a immédiatement lancé un mandat d’arrêt international contre les deux déserteurs. Mais Jusqu’à présent aucune trace de ces soldats n’est signalée. Les autorités sécuritaires des deux pays collaborent pour les retrouver.

LIRE AUSSI  Centrafrique : Manifestations contre les agressions et braquages des humanitaires

 

commentaires



espace libre


Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.