Accueil - À LA UNE - France-Gabon : Calomnie, qui en veut à Flavien ENONGOUE ?

France-Gabon : Calomnie, qui en veut à Flavien ENONGOUE ?

S.E.M Flavien ENONGOUE, Ambassadeur Haut Représentant du Gabon en France, Représentant permanent auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

 

Opération de déstabilisation rondement menéeLa chose est si rare pour mériter qu’on s’y arrête. C’est que, en l’espace d’une semaine, un torrent de boue est déversé sur l’Ambassadeur Flavien ENONGOUE.

D’abord la publication d’un faux communiqué dans la journée du 2 juin le donnant pour démissionnaire. Ensuite une fausse annonce de nomination de l’Ancien Ministre d’Etat aux Affaires étrangères Pacôme MOUBELET BOUBEYA à l’Ambassade Haute Représentation du Gabon en France, en remplacement de l’actuel locataire du 26 bis avenue Raphaël (Paris 16ème).

Puis la diffusion d’une bande sonore, vieille en réalité d’un an, supposée impliquer le Chancelier de l’Ambassade du Gabon en France, d’intelligence avec les activistes, alors que cette conversation portait sur les tribulations de l’Ambassade du Gabon aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, c’est le journal l’Aube, et peut-être demain La Loupe, car c’est le cas depuis un an, qui l’accuse d’affairisme, d’avoir augmenté les effectifs du personnel et s’interroge sur les relations avec Monsieur Christophe LEROY FOTSE, gérant des sociétés Leroy négoce business et Buserde Burodiffusion.

Face à autant d’ignominies, l’homme reste de marbre et ne réagit pas. Dans son entourage, on nous assure qu’il va parler le moment venu, et n’exclut pas une procédure judiciaire contre les journaux du Groupe de Monsieur Ongoundou Lounda, à l’offensive contre Flavien ENONGOUE depuis au moins un an, et manifestement à tort.

Gabon, maison de verre disait le feu président Omar Bongo Ondimba. Tenez par exemple, d’après nos investigations, Monsieur Leroy est fournisseur de l’Ambassade depuis 2009. La réalité est qu’il n’y a eu aucune augmentation du budget relatif au personnel, et que l’Ambassadeur Flavien ENONGOUE n’a signé aucun nouveau contrat de prestation, parce qu’il travaille avec les fournisseurs qu’il a trouvé.

Concernant enfin les crédits budgétaires, il faut savoir qu’ils ont diminué de plus de la moitié et ne permettent même pas à l’Ambassade de couvrir les dépenses.

Pourquoi tant de contre-vérités et de haine?
Accomplir sa mission en respectant scrupuleusement sa feuille de route comme le fait S.E.M Flavien Enongoué, devrait réjouir tout un chacun, au lieu de ça, on invente, on extrapole, on dénigre. Pauvre Gabon.

 

Rédaction @DBNEWS
11 juin 2018

Actualité AMBASSADE DU GABON FRANCE CALOMNIE DIFFUSION DE FAUSSE NOUVELLE Flavien Enongoué France gabon MACHINATION
Lire les articles précédents :
Gabon : Réduire la masse salariale de la Fonction publique ou celle du politique ?

Ali Akbar Onanga, ministre de la Fonction publique Partagez! Tweet Ce débat a été lancé le week-end dernier par les leaders syndicaux gabonais au cours d’une assemblée générale à Libreville. Les leaders syndicaux réunis autour du bloc syndical de la 1ère seconde  le 9 juin à Libreville, ont appelé à la résistance face à la ...

Fermer