mardi, novembre 24, 2020
Afrique

Couverture sanitaire Universelle en Afrique : Paul Kagame étale des lacunes


Paul Kagame, le président en exercice de l'UAPaul Kagame, le président en exercice de l’UA

Partagez!

« Il faut combler ces lacunes par nos propres actions dans nos pays avant celles de nos partenaires ». C’est ce qu’a soutenu hier, lundi, le Président en exercice de l’Union Africaine, Paul Kagamé.

Des propos qu’il a tenus  lors de la réunion de Haut niveau dans le cadre de la 71ème Assemblée mondiale de la santé à Genève. Pour Paul Kagame, « les données montrent que les dépenses directes sont une source d’appauvrissement en Afrique, avec beaucoup de services qui permettent de sauver des vies qui ne sont pas encore largement disponibles ». Evidemment au Rwanda, les risques financiers se multiplient.

De l’avis du chef de l’Etat Rwandais, il urge à prendre des mesures de protection qui, selon Kagame, sont mises en place pour les plus vulnérables. « Atteindre la couverture sanitaire universelle est un objectif réaliste pour les pays avec une forte volonté politique à toutes les étapes », a dit Paul Kagame. Selon lui, la CSU est la « bonne stratégie à mettre en place puisqu’elle est source de transformation ».

Il pense que c’est une chose importante pour les pays africains d’avoir un bon système composé de personnes compétentes. Pour rappel, la 71ème Assemblée mondiale de la santé revêt un cachet particulier. Elle  accueille des délégations des ministères de la Santé des pays membres dont le Sénégal.

Pour dire vrai, les  pays de l’Union africaine (UA) doivent cravacher fort pour s’en sortir. On prime beaucoup sur le discours. L’Afrique est en retard dans le recrutement du personnel « encore insuffisant ». Les sommets ne règlent rien en réalité.

LIRE AUSSI  Paul Kagame : « Un leader doit être courageux »

 

commentaires





Avec Afric Telegrah

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.