mardi, novembre 24, 2020
Parrainage au Sénégal : Polémique entre acteurs politiques
Afrique

Parrainage au Sénégal : Polémique entre acteurs politiques


Professeur Abdoulaye BATHILYProfesseur Abdoulaye BATHILY

Partagez!

Le parrainage défraie la chronique au Sénégal depuis quelques jours. Les acteurs politiques apprécient à leur manière le sujet.

Abdoulaye Wilane, Porte-parole du Parti socialiste (PDS) : « La situation de la sous-région est instable »

« Le parrainage n’est pas une mauvaise chose, seulement il diffère d’un pays à un autre, mais il faut que les gens s’entendent sur une chose pendant qu’il est temps. Le contexte ne s’y prête pas. La situation sous-régionale doit faire réfléchir le président de la République. Cela permettra d’éviter des dérapages, des grabuges et des bavures. En plus de la situation sous-régionale qui est instable comme en Guinée-Bissau ou encore le contexte menaçant du djihadisme, le pétrole aussi aiguise des appétits et soulève des esprits tordus ; cela doit pousser le Président à instaurer le dialogue. J’invite les gens à arrêter  de nous faire peur en faisant peur aux sénégalais. »

Professeur Abdoulaye BATHILY : « Je ne suis pas pour le parrainage »

« Je ne suis pas pour le parrainage. Je trouve que c’est anti-démocratique premièrement. Deuxièmement, je ne vois pas les modalités pratiques pour son application parce que j’ai entendu dire qu’il faut avoir 1%. Mais peut-on ou avant l’élection déterminer les conditions d’obtention de 1% de l’électorat. J’ai toujours eu des réserves. Les assises nationales avaient dit qu’il fallait rendre les candidatures indépendantes à toutes les élections »

LIRE AUSSI  Paul Kagame : « Un leader doit être courageux »

 

commentaires





Avec Afric Telegrah

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.