Accueil - Afrique - Meurtres d’enfants au Sénégal : Macky Sall brise le silence

Meurtres d’enfants au Sénégal : Macky Sall brise le silence

Macky Sall veut punir les criminelsMacky Sall veut punir les criminels

Partagez!

Le président Macky Sall est décidé de traquer et punir toutes les personnes responsables de rapts et assassinats d’enfants constatés ces derniers temps au Sénégal. Depuis Kigali, il s’est exprimé sur le sujet pour donner son avis en rassurant les populations sénégalaises.

Pour le chef de l’Etat Sénégalais, aucune facilité ne sera accordée aux personnes impliquées dans les enlèvements d’enfants. A cet effet, il a indiqué que le gouvernement prendra toutes les mesures qu’exige la situation. « Aucune facilité ne sera accordée à ces malfaiteurs et le Sénégal se mobilisera encore plus que par le passé encore une fois pour mettre un terme à cette vague d’assassinats et de rapts d’enfants », dit-il.

Selon Macky Sall, c’est ignoble et inacceptable et le Sénégal ne saurait accepter cela. « Tous les moyens seront mobilisés pour mettre la main sur les auteurs de rapts d’enfants et les punir sévèrement », poursuit-il.

S’agissant de son bilan, Macky Sall a soutenu qu’il appartient aux Sénégalais d’évaluer mon travail. « Je ne veux pas m’auto-évaluer. Même si je dois évaluer ce que j’ai fait en 6 ans par rapport à ce qui a été fait avant, puisqu’un bilan c’est aussi un avant et un après, je dois objectivement dire que le bilan est globalement très positif ».

Macky Sall d’ajouter : « La preuve, c’est notre croissance économique, mais surtout les politiques d’inclusion sociale, le soutien aux populations démunies, le soutien au pouvoir d’achat. Depuis 2012, les prix des denrées de première nécessité n’ont pas connu d’augmentation ».

LIRE AUSSI  Gabon : 2018, une année de cohésion et de réalisations

 

commentaires




Avec Afric Telegrah

Lire les articles précédents :
La marche de la LUCHA dispersée à Beni (six blessés)
La marche de la LUCHA dispersée à Beni (six blessés)

La marche pacifique de la LUCHA a été « brutalement réprimée » par les éléments de la police nationale congolaise à Beni-ville. ...

Fermer