Afrique

Yopougon : Des grenades lacrymogènes dispersent une manifestation


espace libre

ManifestationsManifestations à Boke

Partagez!

Des militants de l’EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté, Plateforme de l’opposition) avaient appelé à un meeting, ce samedi matin. Il n’a pas eu lieu, puisque la police a violemment dispersé leur manifestation.

C’est à coup de gaz lacrymogènes que les premiers militants arrivés à la place CP1 de Yopougon, lieu du meeting, ont été dispersés par la police, indiquent nos confrères ivoiriens. Pour un des organisateurs, « Quoi qu’il advienne ce meeting aura lieu. Nous voulons juste demander au Président Alassane Ouattara de se conformer à la Commission africaine des droits sur la réforme de la CEI ».

Les militants sont réputés proche de Laurent Gbagbo, l’ancien président de la Côte d’Ivoire en détention à la Cour Pénale Internationale. Il pourrait être prochainement libéré faute de preuves.

LIRE AUSSI :Un jeune tué en Guinée, l’opposition dans la rue

 

commentaires



espace libre


Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.