Accueil - Gabon - Législatives 2018 au Gabon : Le RPG va lancer des appels à candidature

Législatives 2018 au Gabon : Le RPG va lancer des appels à candidature

LIBREVILLE, 14 Mars (AGP) – L’annonce a été faite par le président actuel du Rassemblement pour le Gabon (RPG), Jean Nestor Nguéma Mebane, au cours de l’entretien qu’il a eu avec un journaliste de l’AGP, ce mercredi 14 mars à Libreville qui a pris officiellement la tête du parti le 24 février dernier.

Formation politique créée, il y a plus de 30 ans par l’ancien principal opposant d’Omar Bongo, Paul Mba Abessole, le Rassemblement pour le Gabon (RPG) va lancer prochainement des appels à candidature aux niveaux interne et externe, devant défendre ses couleurs lors des prochaines élections législatives prévue cette année.

« En interne le processus est engagé par le secrétariat national chargé des élections. Au niveau interne, nous avons un secrétariat national chargé des questions électorales. Nous sommes entrain de faire le recueil des candidatures. Nous avons mis en place une commission présidée par le secrétaire exécutif qui procède au recueil des candidatures au niveau interne. D’abord, dans tous les sièges, les candidats seront choisis par la base elle-même. Ensuite, nous allons lancer un appel à candidature au niveau externe. Ceux qui répondront à cet appel passeront par notre école du parti pour recevoir une formation », a déclaré le président du RPG. Précisant que « nous irons aux élections et tout en disant que nous y participerons, il va falloir que le cadre soit clair de telle sorte à donner envie aux partis politiques d’y prendre part ».

Il a justifié cette procédure par l’ambition du RPG d’investir les candidats dans les 143 sièges de députés que compte désormais le Gabon et par la volonté de cette formation politique d’avoir un grand nombre d’élus à l’assemblée nationale pour faire passer les lois relatives à son projet de société axée sur : ‘’la gratuité de l’école, de la santé, la santé et un toit pour tous’’.

De même, tout en rappelant que son parti a toujours été aux rendez-vous électoraux, Jean Nestor Nguéma Mebane a rappelé que le boycott n’a jamais été une option à prendre pour éviter la politique de la chaise vide, à en juger par les conséquences du refus de l’Opposition d’aller aux élections législatives de 2011.

« Le RPG n’a jamais boycotté les élections, il a toujours participé à toutes les élections que ce soit les élections législatives de 1991, 2001, 2011, les élections présidentielles de 1993, 1998, 2005, 2009 et 2016, sans oublier les élections locales de 1996. Les gens confondent les choses en disant que nous avons boycotté les élections législatives de 1993, ce qui n’est pas vrai vu que c’est le deuxième tour desdites élections que nous avons boycottée après avoir participé au premier tour », a-t-il rappelé.

« Si en 2011 l’Opposition avait suivi le vent du changement amené par André Mba Obame, l’Opposition allait soit gagner les élections soit avoir un nombre conséquent des députés et cela ne devait pas permettre au parti au pouvoir (PDG) d’avoir une majorité écrasante et faire passer toutes les lois. Rien ne justifiait ce boycott puisque ce sont les mêmes structures et le même code électoral qui étaient en vigueur jusqu’à l’élection présidentielle de 2016, à laquelle les mêmes partisans du boycott ont bel et bien pris part », a-t-il conclu.

SN/FSS


Avec AGP Gabon

Lire les articles précédents :
Ouganda: un parlementaire incite à la violence conjugale en encourageant les hommes à frapper leur femme pour les discipliner

Onesmus Twinamasiko, membre du Parlement ougandais.SOURCE: NEWSPULSEONLINE(APN) – Onesmus Twinamasiko, membre du Parlement ougandais, a déclaré à la télévision nationale...

Fermer