Gabon : Soutien total de l’Idrc Africa à l’État face à Veolia
Afrique

Gabon : Soutien total de l’Idrc Africa à l’État face à Veolia


espace libre

Herve Omva Ovono attaque VeoliaHerve Omva Ovono attaque Veolia

Partagez!

Dans sa sortie de samedi dernier à Libreville, l’Ong a exprimé son soutien indéfectible à l’État, avant de dénoncer l’attitude non patriotique de certains. Idrc Africa invite la France à respecter la souveraineté du Gabon.

Dans l’affaire qui oppose l’État gabonais à l’entreprise française Veolia, l’Ong Idrc Africa a fait une déclaration samedi devant la presse. Après avoir rappelé l’historique du problème, Herve Omva Ovono a donné les raisons pour lesquelles elle apporte son soutien à l’État. La première est que le contrat qui liait les deux parties était arrivé à son terme après plusieurs négociations. Veolia peu soucieux du bien être des Gabonais n’a pas voulu accepter les conditions de l’État d’où la rupture du contrat.

Cet article peut aussi vous intéresser Gabon : Olam n’envisage pas acheter les actifs de la SEEG

L’autre raison évoquée et saluée par l’Ong qui a d’ailleurs motivé l’apport de son soutien envers l’État est la mauvaise qualité de service qu’offrait Veolia durant des années aux Gabonais. Idrc Africa par la voix de son coordonnateur affirme que la qualité de service d’approvisionnement en eau et en électricité rendu par la SEEG-Veolia aux Gabonais était médiocre. Les délestages intempestifs et la mauvaise qualité de l’eau lorsqu’il n’y a pas coupure sont des faits qui ont simplement amené l’Etat à agir. L’Ong demande si Veolia a conscience des dégâts causés dans les ménages à cause de nombreux délestages ? des dégâts jamais dédommagés.

A en croire Herve Omva Ovono, l’entreprise française n’a jamais consenti à revoir les installations des câbles électriques vieux de 20 ans et qui sont à l’origine de nombreux malheurs.

Par ailleurs, Idrc Africa s’est indignés du comportement de certains compatriotes qui ne soutiennent pas l’Etat. Et demande à ces derniers pourquoi n’ont-ils pas dénoncé la souffrance que Veolia a infligé aux Gabonais durant de nombreuses années.

Pour Idrc Africa, la décision de l’Etat est courageuse et montre que le Gabon est un Etat souverain au service de son peuple. Une souveraineté à laquelle l’Ong a appelé la France, pays des droits de l’hommes, à respecter. Par conséquent à respecter la décision de l’Etat gabonais dans cette affaire. Idrc Africa a réaffirmé son soutien total à l’Etat et dans toutes ses démarches.

Aux personnes de mauvaise foi, Herve Omva Ovono et son équipe leur demande de ne pas déplacer le débat sur Olam Gabon. « Cette affaire n’a rien à voir avec Olam » dont les dirigeants sont d’ailleurs on ne peut plus clair : « Olam n’est pas impliquée dans cette affaire ».

LIRE AUSSI  Gabon / Electricité en zone rurale : GSEZ un véritable partenaire social

 

commentaires



espace libre


Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.