Accueil - Gabon - Calendrier Culturel 2018 : Le QUIFILMA en ouverture de saison…

Calendrier Culturel 2018 : Le QUIFILMA en ouverture de saison…


Le Ministre de la Culture Alain Claude Billie By Nze, accompagné de sa ministre déléguée, était face à la presse hier, jeudi 8 février courant, au Musée National, pour dévoiler le calendrier culturel de l’année 2018. Lequel calendrier culturel, à en croire les membres du Gouvernement, débute avec le QUIFILMA, un évènement lancé il y a deux ans.

« Le calendrier culturel de cette année démarre avec le QUIFILMA. Un évènement que nous avons lancé, il y a deux ans. Nous l’avons voulu annuel, mais les acteurs du secteur de la cinématographie ont souhaité qu’il ait lieu plutôt tous les deux ans, afin de leur permettre de produire de nouvelles œuvres. Le QUIFILMA, faut-il le rappeler, est une plateforme qui vise à offrir aux acteurs de la cinématographie, une fenêtre de visibilité et des opportunités pour se familiariser aux ficelles du métier », a indiqué Alain-Claude Bilié By Nzé. Ce dernier de préciser que le QUIFILMA vise à soutenir la dynamique du film gabonais, fondé par de nouveaux acteurs ou par des acteurs qui renouvellent leur art ; à accompagner les cinéastes et vidéastes en herbe ou les autodidactes afin de leur donner des outils indispensables à leurs réussite ; à promouvoir tous les genres de films, dans la limite de la loi et de la décence.

En plus des prix par catégories, un prix spécial du meilleur scénario sera décerné. L’objectif principal poursuivi à travers le QUIFILMA est de positionner le Gabon comme une terre de tournage. Par delà les lieux et les sites féeriques dont regorge le pays. Il s’agit avant tout de disposer d’une expertise avérée dans les différents métiers de la cinématographie, mais également de donner les moyens juridiques pour un environnement adapté à cette ambition. Par ailleurs, le Gabon célébrera après le QUIFILMA, la 14ème édition de la Fête des Cultures destinée à la valorisation des cultures, mais aussi à la promotion du vivre-ensemble, par l’intégration des communautés africaines, européennes, asiatiques ou américaines installées au Gabon.

D’après Alain Claude Billie By Nze cette fête va connaître cette année deux grandes innovations. La première, c’est que la Fête des Cultures sera célébrée en simultanée dans toutes les capitales provinciales. Chaque province aura ainsi l’opportunité de célébrer ses cultures, mais aussi de magnifier le vivre-ensemble des communautés. Les délégations départementales devraient ainsi séjourner dans la capitale provinciale pour y présenter leurs savoir-faire. La seconde grande innovation, c’est que chaque province devra, au terme de la célébration de la Fête des Cultures, sélectionner les meilleurs groupes selon des modalités qui seront précisées ultérieurement, afin que ceux-ci représentent la province aux manifestations de « Gabon 9 Provinces ».

S’agissant de « Gabon 9 Provinces », l’évènement connaîtra sa 2ème édition cette année.

« A la demande du Président de la République, demande rejointe du reste par de nombreux élus nationaux et locaux, « Gabon 9 Provinces » devra désormais donner lieux à des distinctions des provinces par catégories et par genre. Un jury sera donc constitué afin de nous aider à décerner les récompenses. Outre ces récompenses, les lauréats seront emmenés à se produire durant les différentes manifestations du 17 Août. Afin de permettre une organisation mieux affinée et plus en phase avec les nouvelles orientations de ces célébrations, les dates seront réaménagées de sorte que la proclamation des lauréats se fasse le 16 Août au plus tard » a-t-il indiqué.

Rappelons que « Gabon 9 Provinces » a pour but de valoriser le patrimoine culturel matériel et immatériel de chaque province, de promouvoir le vivre-ensemble grâce à la diversité culturelle et artistique, de créer des opportunités de découvertes et d’affaires pour les acteurs culturels et le public, de dynamiser le secteur du tourisme culturel qui démarrera ses festivités avec la “Nuit des Masques qui n’a pu se tenir à la première édition. « C’est donc pour célébrer ce Gabon immortel et profond que nous sortirons nos masques » justifie t-il.

Au titre des célébrations internationales, le Salon International du Livre de Libreville (SILAL) qui, cette année, se penchera sur les figures féminines dans la littérature gabonaise et la 2ème édition des Afro descendants. S’exprimant sur les droits d’auteurs le Ministre de la Culture a fait savoir que les premiers chèques seront délivrés aux artistes membres du BUGADA le 15 février prochain. Alors que le lancement officiel de la télévision Gabon-culture est annoncé pour mars prochain.


Pacôme IDYATHA


Avec Gabon Eco

Lire les articles précédents :
Présidence de la FEGAFOOT : Mamadou Oumar, candidat !

Alors que personne ne l’attendait, M. Mamadou Oumar, ancien vice-président de la Fédération gabonaise de football sous l’ère Engandzas, par ailleurs,...

Fermer