Sud-Kivu : l’archidiocèse de Bukavu démarre une chaine de prières pour des élections libres et transparentes
Afrique

Sud-Kivu : l’archidiocèse de Bukavu démarre une chaine de prières pour des élections libres et transparentes


espace libre

Sud-Kivu : l’archidiocèse de Bukavu démarre une chaine de prières pour des élections libres et transparentes

L’archidiocèse de Bukavu au Sud-Kivu a démarré, lundi 8 janvier, une chaine de prières pour la RDC afin d’obtenir les élections libres, transparentes et démocratiques en décembre 2018. Cette chaine de prière a débuté dans la paroisse de Kadutu avant de s’étendre dans d’autres paroisses.

«Le but poursuivi, c’est pour prier Dieu pour nous aider durant cette année des élections, afin que les élections se passent bien, dans la sérénité et dans la paix. Il n’y a rien d’autres que nous pouvons faire pour que les élections se passent et qu’elles se passent bien», a indiqué le curé de la paroisse de Kadutu, l’Abbé Emmanuel Bakulikira.

A travers cette chaine de prières, il affirme que son archidiocèse répond, à l’appel de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Cette activité va concerner toutes les 40 paroisses de l’archidiocèse de Bukavu et va durer sept jours dans chaque paroisse «d’une manière ininterrompue jusqu’à la tenue des élections conformément au calendrier de la CENI.»

«Nous commençons aujourd’hui jusque dimanche. Chaque paroisse prendra 7 jours. Après la paroisse de Kadutu on va donner à une autre paroisse de continuer jusqu’à ce qu’on fasse le tour de 40 paroisses de l’archidiocèse de Bukavu», a expliqué l’abbé Emmanuel Bakulikira.

Pour lui, publier le calendrier électoral est une chose, mais le respecter en est une autre.

«Vous savez même qu’il y a beaucoup de contraintes liées à ce calendrier qu’on a sorti. On peut ou ne pas organiser ces élections mais nous savons bien que la voie de sortie de cette crise dans laquelle nous sommes aujourd’hui c’est de parvenir quand même à ces élections», a poursuivi l’Abbé Emmanuel Bakulikira.

Il souligne que seules les élections «vont permettre l’alternance politique.»

«Nous, nous ne pouvons pas envisager organiser des marches, aller dans la route ou faire d’autres manifestations. Nous, nous sommes des chrétiens. Nous avons foi en la prière», a ajouté le curé de l’archidiocèse de Bukavu.

espace libre


Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.