samedi, juillet 11, 2020
Afrique

Lutte contre les maladies tropicales négligées : Vers un nouvel outil  pour l’équité en matière de santé


maladies tropicales négligéesmaladies tropicales négligées

Partagez!

Pour la première fois, le tableau de bord annuel Redevabilité et Action de l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) révélera les progrès et les insuffisances au sujet de la lutte contre cinq maladies tropicales négligées qui affectent les populations les plus pauvres et marginalisées des pays concernés.

Aujourd’hui, durant le  30 ème sommet des chefs d’Etat africains, l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme a ajouté les maladies tropicales négligées (MTN) à son tableau de bord annuel de suivi des progrès dans la lutte contre les maladies. Le tableau de bord fait l’objet d’un examen par les chefs d’État africains eux-mêmes chaque année, les MTN rejoignant ainsi le paludisme et la santé maternelle et infantile en tant que principales priorités de santé pour le continent.

Élaboré par l’Organisation mondiale de la santé en collaboration avec la coalition « Uniting to combat » cet indice illustre les progrès des stratégies de traitement et de prévention des MTN des 47 pays d’Afrique sub-saharienne concernés pour les cinq MTN les plus courantes que sont la filariose lymphatique, l’onchocercose, la schistosomiase, les géohelminthiases et le trachome.

En ajoutant les MTN au tableau de bord, les chefs d’État africains s’engagent publiquement à rendre compte par rapport aux progrès dans la lutte contre ces maladies.

« Mon gouvernement est déterminé à ce que le mot ‘négligé’ ne soit plus associé à ces maladies, », a dit Hailemariam Desalegn, le Premier ministre éthiopien.

Et d’ajouter : « Améliorer la santé, l’éducation et la productivité de nos concitoyens les plus pauvres en éliminant les MTN peut mettre l’Afrique sur la voie de la prospérité et de la Couverture santé universelle. J’appelle mes homologues, chefs d’État et de gouvernement, à consolider les progrès obtenus et à accroître leurs efforts pour lutter contre les MTN, en en faisant un thème de mobilisation et d’action concertées au sein de l’Union africaine ».

Heureusement, les cinq maladies suivies dans le cadre du tableau de bord de l’ALMA peuvent être traitées efficacement à l’aide de médicaments peu coûteux et sûrs, fournis à titre gratuit par les groupes pharmaceutiques et largement distribués dans le cadre des campagnes de traitement et de prévention.

« Quand on parle des maladies qui affectent les populations les plus pauvres et marginalisées, les leaders politiques ont un rôle essentiel à jouer », explique Thoko Elphick-Pooley, directrice de la cellule d’appui de « Uniting to Combat NTDs ».

« Vaincre les MTN est essentiel au développement et au bien-être de l’Afrique. Nous sommes très heureux que les chefs d’État africains examinent chaque année leur progrès et s’obligent à rendre compte par rapport à l’obtention de résultats équitables en matière de santé.»

LIRE AUSSI  La vérité sur la brèche de Saint-Louis du Sénégal

 

commentaires





Avec Afric Telegrah

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.