mardi, novembre 24, 2020
« Il nous faut des échanges pour lutter contre le terrorisme », selon le directeur de la Police Oumar Maal
Afrique

« Il nous faut des échanges pour lutter contre le terrorisme », selon le directeur de la Police Oumar Maal


Oumar MaalOumar Maal

Partagez!

« Le Sénégal est un Etat souverain qui a ses institutions en marche, ses forces de sécurité et de défense qui veillent au grain ». C’est la conviction de Oumar Maal. Il est le directeur de la Police Nationale Sénégalaise.

En marge de la 26ème édition de la FIDAK au au Cices, Oumar Maal a parlé. Pour le directeur de la police nationale, « Les forces de défense et de sécurité sont en état d’alerte permanent pour veiller sur la sécurité des populations et de leurs biens ». Et d’ajouter : « Ils veillent aussi sur la sauvegarde de nos frontières ».

Toutefois, tient-il à préciser, les policiers ne peuvent pas travailler dans un îlot de sécurité. « Nous sommes dans un monde planétaire. Nous devons travailler en énergie avec les autres pays parce que la lutte contre le terrorisme n’est pas l’apanage d’un seul pays », poursuit-il.

Pendant ce temps, le terrorisme continue de semer la panique en Afrique. Aujourd’hui, aucun Etat n’est parvenu à mettre en place une bonne stratégie de lutte pour vaincre le terrorisme. Du jour au lendemain, les terroristes frappent à la porte du Mali, du Nigeria, du Niger, ou du Burkina Faso. Evidemment, jusqu’ici, le Sénégal est épargné. C’est un pays qui s’en sort bien.

« Pour lutter contre le terrorisme, nous avons besoin d’échanger des informations avec nos partenaires », indique le directeur de la police. Depuis le milieu des années 90, le GRIP a développé une expertise importante sur les dynamiques des conflits en Afrique subsaharienne et plus particulièrement en Afrique centrale, en Afrique de l’Ouest et en Afrique équatoriale.

Ce groupe propose une approche axée sur l’appréhension et la compréhension de ces crises dans leurs multiples dimensions (politique, économique, socio-culturelle et environnementale) afin d’aborder la question de la sécurité humaine sous ses différents aspects.

LIRE AUSSI  Guinée équatoriale : Le président Obiang appelle ses compatriotes à la vigilance

 

commentaires





Avec Afric Telegrah

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.