dimanche, août 9, 2020
AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE DES POPULATIONS DE TOULA (MANGA) : AZLY apporte sa contribution
Afrique

AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE DES POPULATIONS DE TOULA (MANGA) : AZLY apporte sa contribution


AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE DES POPULATIONS DE TOULA (MANGA) : AZLY apporte sa contribution

Née de la volonté de faire face aux nombreuses difficultés socioculturelles et économiques de la femme dans la province du Zoundwéogo, l’Association Zak-La-Yilguemdé (AZLY) mène des actions qui contribuent à une meilleure qualité de vie et ce, depuis 2003.

Faire connaître l’association et ses projets aux populations de Toula, mieux expliquer les conséquences du travail des enfants dans les sites d’orpaillage afin de susciter leur implication à la lutte,  tels étaient les objectifs que l’AZLY s’est fixés à travers cette journée dénommée « journées portes ouvertes à Toula ». Le 21 janvier dernier, jour coïncidant avec le marché du village a été choisi par le Pr Emile P. Ouédraogo, chargé du « Projet zone libre de tout travail d’enfant », et ses animateurs mener une séance de sensibilisation sur le travail des enfants, particulièrement dans les sites d’orpaillage traditionnel. En rappel, c’est suite à une étude menée en 2016 par l’AZLY sur l’abandon scolaire au profit du site aurifère que Toula qui fait partie de trois villages abritant ledit site   dans la province du Zoundwéogo a été retenu par le « Projet zone libre de tout travail d’enfant » pour une période de trois ans, soit de 2016 à 2019.

La journée porte ouverte à Toula a été axée sur trois points, à savoir une approche individuelle, des jeux concours et une prestation théâtrale sur le travail des enfants. Commençant avec l’approche individuelle, les animateurs et animatrices se sont repartis ces différentes thématiques : le Programme élargi de vaccination (PEV), le paludisme, la planification familiale, les Mutilations génitales féminines (MGF), le mariage précoce, la scolarisation de la jeune fille, la mutuelle de santé,  les droits de l’enfant et le travail des enfants. Ils ont sillonné donc le marché et se sont entretenus avec la population sur ces thématiques. Marceline Ouédraogo, une des animatrices de l’AZLY qui a mené l’approche sur le travail des enfants nous relate : « J’ai échangé avec les hommes et les femmes sur le travail des enfants à partir des images. Avec des petites questions-réponses, j’ai pu mener ma séance de sensibilisation ». Elle estime que son message est bien passé compte tenu des réponses aux questions apportées par la population.

Quant à Victorine Zoundi, également animatrice de l’association, elle s’est entretenue surtout avec les femmes sur la Planification familiale (PF). Pratiquer   la planification familiale permet aux femmes de se prendre en charge et mieux, de s’occuper de leurs enfants. Les animateurs ont par la suite animé une prestation théâtrale sur le travail des enfants. Les hommes et les femmes ont abandonné leurs occupations pour suivre la pièce théâtrale. A la fin de cette prestation, la population a eu droit à des jeux de rôle sur le thème du théâtre, suivis de jeux concours portant sur toutes les interventions de la journée. De nombreux lots et cadeaux ont permis de récompenser les plus méritants.

Le projet zone libre de tout travail d’enfant, selon M. Ouédraogo, porteur dudit projet, vise une tolérance zéro en matière de travail des enfants dans les sites d’orpaillage, zéro abandon de l’école  d’ici la fin du projet dans les communes de Gogo et Manga, zone d’intervention.

Jean SAWADOGO

(Correspondant)



Avec lepays.bf

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.