vendredi, février 26, 2021
PERIODE DES FETES :  Comment bien s’alimenter
Afrique

PERIODE DES FETES : Comment bien s’alimenter



PERIODE DES FETES :  Comment bien s’alimenter

Bonjour chers lecteurs et lectrices,

 

A l’aube de cette nouvelle année 2018, tout d’abord nous souhaitons que tout le monde (enfants, jeunes, adultes, personnes âgées, femmes ou hommes) s’alimente bien pour une bonne nutrition et santé. Pour cela, notre journal « Le Pays » a eu, cette année 2017, la noble idée d’ouvrir une rubrique « La santé dans nos assiettes », afin d’accompagner tous ses lecteurs désireux de bien s’alimenter pour préserver et/ou recouvrer une bonne santé et mener une vie pleine et active. Aussi, nous souhaitons qu’avec la nouvelle  année qui arrive, le journal « Le pays » ait plus de lecteurs et de lectrices. Nous sommes heureux de contribuer à cela, pour un Burkina Faso où la solidarité agissante va grandissant chaque jour et à chaque niveau, car chacun peut être utile, pour peu que la volonté y soit.  

Par exemple, (I) chaque Burkinabè, en consommant burkinabè pendant ces fêtes, pose un grand acte de solidarité agissante ; (II) chaque producteur, en produisant sainement (ne pas utiliser de pesticides non autorisés, mais utiliser des sacs non contaminés et propres pour transporter leurs produits, ne pas transporter la viande sur les motos ou dans des taxis-motos sales, ne pas vendre de volailles mortes naturellement ou suite à une maladie, abattre les animaux à l’abattoir avec la supervision d’un spécialiste de la viande, etc.), pose également un acte de solidarité agissante ; (III) offrir à sa famille une bonne alimentation à base d’aliments locaux est un acte de solidarité agissante, (IV) préparer, conserver et vendre des aliments sains (nutritifs c’est-à-dire pas trop salés, sucrés ou gras), non contaminés et variés (chaque restaurateur doit offrir une variété d’aliments qui inclut des fruits et des légumes locaux, des céréales et des protéines et des matières grasses dans des proportions adéquates, etc.) est un acte de solidarité agissante ; (V) partager ses aliments avec les moins nantis par amour et non par recherche de publicité ou de se consoler de ses forfaits (détournements, escroqueries, fraudes) est également un acte de solidarité agissante car Dieu nous donne par Amour et parce que nous en avons besoin et non pour nous dominer.  Bref, chers lecteurs/lectrices, merci bien de faire des efforts pour lire ces quelques pages sans vous stresser, afin de passer de bonnes fêtes tout en préservant votre santé.

Chers lecteurs et lectrices, les périodes de fête au niveau alimentaire, sont toujours caractérisées par les excès, source de risques pour la santé.  Or, la santé est une ressource de la vie et non un objectif. Les fêtes peuvent être l’occasion de la révélation de maladies silencieuses comme l’hypertension artérielle, le diabète, l’insuffisance rénale, etc., suite à un excès. Elles peuvent être également l’occasion de l’installation de mauvaises pratiques alimentaires telles que l’abus d’alcool, de sel, de sucre, de gras, d’épices irritantes, etc., tous facteurs de risques de santé conduisant à l’alcoolisme, les hémorroïdes, voire ulcères, l’hypertension artérielle, le surpoids/l’obésité, la cirrhose hépatique, l’accident vasculaire cérébral, la crise cardiaque, le cancer, les maladies mentales, etc. Mangeons sainement pour amener notre santé à une hauteur qui nous fasse passer d’une année à l’autre, à l’image de ce proverbe gourmantché qui dit ceci :« Que cette année soit une montagne sur laquelle tu vas monter pour passer à l’année suivante ».

Alimentation et nutrition

 

Que pouvons-nous retenir dans le domaine de la nutrition et de l’alimentation ?

1- Aucun aliment comestible n’est mauvais pour la santé, c’est plutôt le consommer en excès qui est dangereux. Il y a des cas comme le diabète de type 1 où la consommation de sucre est dangereuse sans prise d’insuline. C’est naturel, mais la prise de l’insuline permet de consommer le sucre de nos jours sans risque pour la santé, bien sûr, selon les quantités recommandées ;

2- Boire au moins 2 litres d’eau par jour, entre les repas et non pendant le repas. Boire pendant la digestion entrave la digestion. On peut par exemple boire 4 verres d’eau chaude au réveil, puis attendre après pour manger. Répartir les autres 6 verres en 3 dont 2 verres d’eau à la température ambiante avant de dormir pour préserver son cœur et son cerveau ;

3- Manger quand on a faim et non parce qu’il y a à manger. Ne pas laisser la nourriture à sa portée si on aime grignoter. S’occuper aussi permet de ne pas grignoter. Il faut tenir compte de ses allergies et de son état de santé (faire attention au sucre, pour les diabétiques, réduire le sel,  le cholestérol, la graisse et le beurre pour les maladies cardiovasculaires, etc.) ;

4- Réduire la consommation de sel à une cuillère à café par jour et par personne,

5- Réduire la consommation de sucre à une cannette de sucrerie par jour ou à 1 bidon de 33 cl de jus locaux dosés à 1Kg/10 litres fait à la maison ;

6- Consommer 5 à 6 fruits et légumes par jour par personne ;

7- Dans la ration, les céréales/tubercules (la moitié), les légumes et légumineuses (le quart), la viande/volaille/poisson (la moitié du quart soit 1/8) et les huiles (la moitié du quart soit 1/8).

8- Commencer par les fruits et les crudités et attendre 30 minutes avant de manger le plat principal et terminer par les crèmes, gâteaux, etc.);

9- Se servir dans un plat individuel, car manger en groupe fait manger plus qu’il n’en faut ;

10- Eviter de manger beaucoup de céréales/tubercules et de viande/poisson/volaille à la fois, car la digestion est difficile. Respecter la ration indiquée ci-dessus.

11- Si on veut manger beaucoup de viande/poisson/volaille, le faire accompagner de légumes légèrement cuits ou de crudités plutôt que de céréales pour une meilleure digestion ;

12- Si on veut manger plus de céréales/tubercules, les accompagner plutôt de légumes ou de légumineuses que de viande/poisson/volaille.

13- Pour l’alcool , pas d’alcool pour les enfants et les encourager à préférer les fruits et les légumes et leurs jus naturels sans sucre ajouté au lieu des boissons gazeuses sucrées et énergisantes.

Bière 5° Vin/champagne 12°  Porto 20° Digestif 40° Pastis 45°
Femme 50cl 25cl 12,5 cl 5cl 4cl
Homme 75cl 35cl 18cl 10cl 8cl

14-Eviter de boire l’alcool à jeûn, le prendre plutôt au cours du repas pour réduire son absorption ;

15-Prenez la mesure de votre tour de taille (moitié de votre taille en cm) et votre poids (le chiffre après la virgule de la taille en mètre) pour comparer à votre taille et décider comment vous conduire pendant la fête sans vous isoler. Bonnes fêtes et bon appétit !!!

Dr Nana

Thiombiano/Coulibaly, Nutritionniste

 / Tél. : (+226) 74 56 59 87 courriel : nanath@gmail.com



Avec lepays.bf

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.