lundi, mars 1, 2021
des militaires accuses de viol sur 17 femmes au maniema - Des militaires agressés par les habitants de Djugu
Afrique

Des militaires agressés par les habitants de Djugu


Des militaires congolais à Erengeti au Nord-Kivu, mai 2016. Ph.Monusco/Abel Kavanagh

Deux militaires ont été attaqués  par un groupe d’habitants munis de machettes qui les ont dépouillés de leurs armes vers la localité de Tse (territoire de Djugu) à environ 60 kilomètres au nord de Bunia, a indiqué mercredi 20 décembre le porte-parole des FARDC en Ituri. Des sources concordantes signalent l’incendie de maisons mardi soir et ce mercredi matin dans certains villages, à la suite d’un « conflit identitaire qui risque d’endeuiller de nouveau cette nouvelle province.»

Des sources locales rapportent que ces deux militaires ont été invités par un chef coutumier pour disperser un groupe d’habitants qui serait en train de se concerter pour se venger contre leurs voisins.

A leur arrivée, ces soldats ont été agressés par ces habitants, qui étaient munis d’armes blanches.  Ils ont ravi leurs armes, après avoir blessé à coup de machettes l’un d’eux.

Le porte-parole de l’armée en Ituri déplore cette attaque contre les forces loyalistes. Il indique que des enquêtes sont en cours pour retrouver les auteurs et dénicher le mobile de ces actes devenus récurrents contre les militaires dans cette zone.

Un soldat a été tué lundi et un autre dépouillé de son arme le week end dernier dans la même région.

La situation sécuritaire continue à se dégrader dans cette partie du territoire de Djugu en Ituri, déjà ruinée par des conflits intercommunautaires. La tension persiste en effet entre certains membres des communautés Lendu et Hema.

Selon le chef de Bahema Nord, environ soixante maisons ont été incendiées mardi soir au village de Lonju par certains habitants venus de la collectivité de Walendu Pitsi. Ces derniers ont poursuivi leur assaut ce mercredi matin dans d’autres villages pour incendier des cases.

Selon des sources locales, les dégâts matériels sont importants. Tous les habitants de cette zone se sont enfuis vers des localités voisines.

Certains notables et les députés provinciaux de l’Ituri demandent au gouvernement de déployer les forces de l’ordre pour stopper l’escalade des violences dans la zone. Une délégation des autorités politico-administratives est déjà arrivée à Djugu pour calmer la tension.

 



Avec Radio Okapi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.