Accueil - Contributeur - CNAMGS / LES PHARMACIENS DU GABON MENACENT (ENCORE) DE NE PLUS SERVIR DE MÉDICAMENTS … !

CNAMGS / LES PHARMACIENS DU GABON MENACENT (ENCORE) DE NE PLUS SERVIR DE MÉDICAMENTS … !

Simeon J Francis Ekoga

Simeon J Francis Ekoga

En page 4 du journal « L’Union » du 30/12/2017, nous découvrons – assez éberlué – une information d’une extrême gravité en cette période sensible de fin d’année où dans plusieurs quartiers, et suite à de nombreux mouvements d’humeur de la société chargée de la collecte des ordures, les déchets et autres détritus cohabitent avec de nombreux citoyens : « les assurés de la CNAMGS pourraient ne plus être servis en médicaments dans TOUTES les officines du pays. La menace aurait été brandie la veille par le syndicat des pharmaciens, excédé par le niveau d’endettement de l’organisme qui s’accompagne d’une pénurie de produits pharmaceutiques … »

Voilà où nous a conduit le management délictueux voire indélicat de Michel Mboussou et son équipe d’affairistes véreux constamment indexés par des compatriotes puis finalement épinglés par la cour des comptes qui a largement pointé la mauvaise gouvernance de la CNAMGS via un rapport rendu public.

Ce bazar orchestré par Michel Mboussou et ses complices – il faut oser le relever – a pour conséquence la descente aux enfers de la CNAMGS et la mort annoncée de L’ ASSURANCE MALADIE au Gabon …!

Michel Mboussou a longuement vendu du vent … On a l’impression qu’il s’est royalement moqué du Chef de l’Etat en gérant la Cnamgs comme une épicerie de quartier. Sinon, sans se gêner, il ne lui a vendu que du vent et brassé beaucoup d’air …

 

Que va-t-on récolter maintenant …?

Nous devons, comme un seul homme, TOUS nous lever afin de dénoncer L’ENFUMAGE et surtout les VENDEURS D’ILLUSIONSEST-CE vraiment ENCORE L’OPPOSITION QUI S’OPPOSE DANS NOTRE PAYS?  NON.
Actuellement, ce sont les vendeurs d’illusions – qui se réclameraient à cors et à cris « amis du Président de la République » – qui sont ENCORE plus nuisibles à sa politique parce qu’ils sont aux affaires et saccagent TOUT sur leur passage. Sinon, les retombées négatives sont non seulement palpables sur le terrain, mais INJUSTEMENT attribuées au Chef de l’Etat. NE DOIVENT-ILS PAS SIMPLEMENT TOUS RENDRE DES COMPTES, ceux qui se disent « intouchables » ?

En conclusion :

« La vérité est fluide et têtue. On pourra la maquiller, la déformer par de multiples contorsions, la dissimuler par toutes sortes de stratagèmes, de connivences voire de complicités…, elle finira toujours par sortir… »


LA MANIPULATION A UNE DATE DE PÉREMPTION : LES GABONAIS NE SONT PLUS DUPES !

Il faut OSER le dire haut et fort : « le Chef de l’État a été trahi par plusieurs de ses ‘’proches’’, dans son désir idéaliste de voir ce pays ‘’émerger’’ à l’horizon 2025… Beaucoup lui ont vendu du vent et brassé beaucoup d’air… Il est temps que cela change pour la stabilité du pays et le bien-être des populations gabonaises ! »

 

Que Dieu le Gabon et protège ses habitants …

 

 

ASSURANCE MALADIE gabon MICHEL MBOUSSOU santé
Lire les articles précédents :
Crise des barrages: l’Afrique de l’Est est-elle à la veille d’une nouvelle guerre?
Crise des barrages: l’Afrique de l’Est est-elle à la veille d’une nouvelle guerre?

Addis-Abeba L’Egypte se trouve au seuil d’une guerre avec l’Ethiopie à cause de la construction éthiopienne d’un grand barrage hydroélectrique...

Fermer