dimanche, février 28, 2021
AFFAIRE DU PUTSCH MANQUE DE 2015    :   Bras de fer procédural entre le Procureur militaire et l’avocat de Léonce Koné
Afrique

AFFAIRE DU PUTSCH MANQUE DE 2015 : Bras de fer procédural entre le Procureur militaire et l’avocat de Léonce Koné


AFFAIRE DU PUTSCH MANQUE DE 2015    :   Bras de fer procédural entre le Procureur militaire et l’avocat de Léonce Koné

AFFAIRE DU PUTSCH MANQUE DE 2015    :   Bras de fer procédural entre le Procureur militaire et l’avocat de Léonce Koné

 

Lors de l’audience de la confirmation des charges concernant Léonce Koné, président de la Commission ad hoc du CDP, l’ex-parti au pouvoir, le lundi 6 novembre dernier dans l’affaire du coup d’Etat de septembre 2015, un véritable bras de fer procédural a opposé Me Yérim Thiam, le conseil de Léonce Koné, au procureur militaire près le Tribunal militaire de Ouagadougou, Alioune Zanré, qui est revenu sur sa décision de ne pas faire appel de l’ordonnance de règlement définitif du juge d’instruction qui n’avait retenu que l’unique chef d’accusation ‘’complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat’’, contre Léonce Koné. Ainsi, le procureur militaire a décidé de faire appel « des dispositions de l’ordonnance de règlement définitif qui prononce le non-lieu pour Léonce Koné du chef de crimes, de complicité de meurtres et complicité de dégradation volontaire aggravée ». Et il ressort, selon nos sources, que Me Thiam, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats du Sénégal a, pendant cette audience, demandé la nullité de cet appel parce que, pour lui, le procureur militaire s’étant déjà désisté, on ne peut pas revenir sur une renonciation d’appel. En plus, ledit avocat a introduit une demande de nullité d’une dizaine de motifs tout en plaçant sa confiance en la Chambre de contrôle principalement composée de juges civils, dont le délibéré est attendu à une date qui sera fixée ultérieurement.

 

La Rédaction

 

 



Avec lepays.bf

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.