Accueil - Social - Eau et électricité : bruits de grève à la SEEG

Eau et électricité : bruits de grève à la SEEG

 

DR.

 

Dès le 2 novembre prochain, le personnel de la société d’énergie et d’eau du Gabon pourrait enclencher un mouvement de grève. Son syndicat, le Syntee+ vient de déposer un préavis.

 

C’est donc un préavis de grève  de 14 jours que le personnel de la société d’énergie et d’eau du Gabon, par l’entremise de son syndicat, le syntee+, a déposé sur la table de travail de sa direction.  Le payement des allocations de la CNSS ; le payement avec effet rétroactif de la 3e tranche de la prime de logement, la prime d’eau et d’électricité du bonus des agents partant à la retraite ; l’application sans restriction des données issues des évaluations des agents, sont, entre autres, les points qui fâchent.

A en croire le Syntee +, à ces points cités plus haut, s’ajoutent  l’externalisation du centre des appels ; l’application des recommandations de l’audit interne de la Division bâtiments et services généraux (DBSG) et la gestion discriminatoire des carrières des agents, ainsi qu’un audit sur la géolocalisation.

Autant dire que les jours avenirs s’avèrent sombres, en ce qui concerne les fournitures d’électricité et de l’eau au Gabon.

SDP

Facebook Comments

Transcription

Gabon; SEEG grève société d’énergie et d’eau du Gabon Syntee
Lire les articles précédents :
Médias/Rentrée officielle de l’OPAM:  Réflexion  autour de la gestion et la rentabilité des entreprises de presse
Médias/Rentrée officielle de l’OPAM: Réflexion autour de la gestion et la rentabilité des entreprises de presse

Le président de l'Opam, Guy Pierre Biteghe et le conférencier Jean Robert Mbasami/pyramidmediagabon. Les entreprises de presse connaissent des problèmes...

Fermer