vendredi, janvier 22, 2021
Actualité

Cameroun : La succession à Paul Biya évoquée dans la panne d’ordinateurs au ministère des finances


financesMinistère des finances du Cameroun

Partagez!

On évoque une panne généralisée des ordinateurs pour justifier les retards dans le traitement des dossiers et la validation des paiements de prestations privées.

Le mois dernier, le retard des salaires a suscité une légère colère au sein de la communauté musulmane. Celle-ci se plaignait de l’empêchement qui lui a été imposé de célébrer avec faste la fin de la fête du ramadan. Dans la foulée, certains anciens salariés éveillés ont remarqué que les salaires étaient payés en petites coupures comme pendant la turbulente période qui a précédé les arriérés de salaires au début des années 90.

Les constats qui ont suscité des inquiétudes et des interrogations sur le sort qui pourrait être réservé aux fonctionnaires par rapport aux salaires du mois de juillet en cours.

Quelle peut en être la cause

Les caisses de l’Etat connaissent actuellement une sécheresse à cause de la mauvaise gestion instaurée par l’actuel ministre des finances dont la spécialité se limite à l’incitation du gouvernement à alourdir la dette du pays. A l’intérieur du ministère des finances, certaines personnes expliquent que le ministre Alamine Ousmane Mey aurait plus opté pour une fidélité aux réseaux mafieux qui préparaient son positionnement politique pour succéder à Paul Biya qu’à la loyauté à l’endroit du chef de l’Etat.

Les suspicions d’incitation au soulèvement populaire gagnent du terrain dans une ambiance délétère qui pourrait provoquer une soudaine explosion. Depuis un mois, les usagers auraient été renvoyés sous prétexte que toutes les machines du ministère connaîtraient une panne généralisée.

La panique se serait installée chez les fonctionnaires à l’approche des salaires du mois de juillet. La paralysie planifiée au ministère des finances pourrait résulter d’une stratégie du natif de l’Extrême-nord à créer l chaos pour se faire virer du gouvernement loin des poursuites judiciaires.

Le but étant de devenir un homme libre et de mettre en branle les réseaux qui devraient le soutenir dans la bataille pour la succession au sommet de l’Etat. Un éventuel non paiement de salaires des fonctionnaires ne pourrait-il pas provoquer un effet boomerang pour faire échouer tous les plans de cet homme dont l’obsession pour la magistrature suprême n’est plus tabou.

 

commentaires



Transcription

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.