Afrique du Sud : des stripteaseuses créent la polémique en dansant pour des prisonniers
Actualité

Afrique du Sud : des stripteaseuses créent la polémique en dansant pour des prisonniers

espace libre

Afrique du Sud : des stripteaseuses créent la polémique en dansant pour des prisonniers
© Twitter/DonadieuP

News Afrique du Sud – Des prisonniers ont pu, la semaine dernière, se divertir grâce à la présence de strip teaseuses au sein même des murs de la prison. Suite aux photos publiées sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte.

Des photos sur lesquelles l’on peut voir trois femmes vêtues de body de nuit en dentelles, et portant des cuissardes en cuir, autour d’un homme en combinaison orange circulent depuis ce weekend sur les réseaux sociaux. La scène  se déroule dans la prison sud africaine Medium B à Johannesburg. Une information confirmée par les services de ladite prison.

L’affaire à fait grand bruit au sein de l’administration de l’établissement pénitencier, qui a depuis ouvert une enquête. « Ce que nous voyons depuis dimanche sur les réseaux sociaux est intolérable. », a déclaré James Smalberger le directeur des services correctionnels. Il a par ailleurs ajouté que treize (13) gardiens de prison seraient prochainement suspendus et devront répondre  de leur conduite devant les institutions prévues à cet effet.

Une polémique autour du paiement des danseuses et des règles en milieu carcéral 

L’invitation des jeunes femmes faisait en fait partie du programme d’animation dans le cadre du « Youth day » (jour de la jeunesse). Un jour de commémoration pour les jeunes écoliers qui manifestaient et sauvagement abattus par la police en 1976 durant l’Apartheid. Ce programme qui a eu lieu le 21 juin  fait normalement’ partie d’un projet visant la réinsertion des prisonniers.  A la grande surprise des autorités pénitentiaires, les femmes se sont présentés portant de la lingerie fine. Les photos des danseuses ont elles, commencées à circuler ce weekend, lançant le débat sur les conditions de vie des prisonniers.

Afrique du Sud : des stripteaseuses créent la polémique en dansant pour des prisonniers
© Daily Sun

Si certains se sont amusé à dire qu’il faisait apparement bon vivre en prison, des mécontentements se sont aussi fait entendre. En effet, d’aucun estiment anormal que l’argent des contribuables serve à divertir les prisonniers de cette façon. Une accusation très vite réfutée par le directeur, qui assure que le spectacle des danseuses a été payé et organisé par un organisme extérieur.

« Le type d’animation depeind sur les réseaux sociaux n’a pas été approuvé car il ne rentre pas pas dans la ligne des procédures et politiques du Département des services correctionnels, qui est clair sur les habitudes vestimentaires en milieu carcéral », s’est défendu Smalberger.

Il a au passage, vivement condamné le fait que le spectacle ai pu continuer sans qu’aucun policier n’y mette un terme. « Les organisateurs de cet évènement n’auraient jamais dû autoriser cette prestation à caractère sexuel. Et auraient dû y mettre immédiatement fin comme le prévoit notre réglement », s’est il excusé. Il a de ce fait reconnu une « faille dans le dispositif de sécurité ».

Plus connue sous le nom de Sun City, la célèbre prison sud-africaine abrite les criminels les plus dangereux.

 

espace libre

Transcription

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.