dimanche, mars 7, 2021
Gabon Mauvaise interpretation par Jean Ping et affides qui tirent a nou... - DIALOGUE NATIONAL : LA CONTRIBUTION  DE L’ONU A  TRAVERS ALPHA CONDÉ
À LA UNE

DIALOGUE NATIONAL : LA CONTRIBUTION DE L’ONU A TRAVERS ALPHA CONDÉ

Alors que le dialogue national entre-Gabonais, initié par le Président Ali Bongo Ondimba, rentre dans sa dernière ligne droite, l’annonce faite le 03 mai dernier, par l’ONU, de la désignation d’un médiateur en la personne de M. Alpha Condé, Président de Guinée et également Président en exercice de la Commission de l’Union Africaine, semble avoir revigoré « les jusqu’au-boutismes » qui perdaient peu à peu de leur superbe.
Gabon-Mauvaise-interpretation-par--Jean-Ping-et-affides-qui-tirent-a-nou...Les nouveaux pourfendeurs du droit au Gabon, les légalistes de la dernière heure que sont les anciens potentats du régime Omar Bongo, versés depuis peu dans l’opposition, se sont emparés de l’annonce d’un médiateur par l’ONU pour crier haut et haut, que la dialogue national exclusif et sans tabou qui se déroule actuellement dans la pays était devenu “caduc“.

ONU : Mauvaise interprétation par Jean Ping et affidés qui tirent à nouveau des plan sur la comète

Quand on à rien se mettre sous la dent, on se satisfait de peu, il semblerait bien que ce soit le cas ici. Désolée pour eux, mais c’est une très mauvaise grille lecture.

Rappel :
En mars dernier, M. Pacôme MOUBELET-BOUBEYA, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Étrangères, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale, chargé des Gabonais de l’Etranger, était reçu par M. Antonio Guterres, secrétaire général de L’ONU. Objet des échanges, en autre, la situation au Gabon.

Le 15 avril , on apprenait que  l’Union africaine avait désigne un facilitateur pour accompagner dialogue national, il s’agissait de M.  le Tchadien Moussa Faki.

Soyons clairs et précis :  “le président Guinéen, Alpha Condé a été nommé, par le secrétaire général de l’ONU, médiateur onusien du “dialogue politique en cours” au Gabon
“Il n’y a donc pas lieu de parler de dialogue caduc

La propension à rependre et dénaturer les faits nuit terriblement à la bonne compréhension des enjeux . Il n’ y  pas de dialogue 1, 2, ou 3.
Il n’ y a qu’un “seul et unique dialogue“, celui qui se déroule maintenant et donc on attend des recommandations sous peu.

Tout ce qui contribue et surtout permet l’acceptation du dialogue national et des futures recommandations par le plus grand nombre,  sera toujours un plus.

Le but final du dialogue national étant bien attendu de concilier et de bâtir des ponts entre les fils et filles du pays, dans la  paix, la compréhension mutuelle, la sécurité, la paix et l’unité.

Anne Marie DWORACZEK-BENDOME
Le 06 mai 2017

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.