jeudi, octobre 22, 2020
Qui seront les héritiers de Mandela?
Actualité

Qui seront les héritiers de Mandela?


MandelaANC president Nelson Mandela is surrounded by young supporters after addressing residents at Phola Park, a squatter settlement east of Johannesburg, 31 May 1992. In his speech, he attacked President Frederik W. de Klerk of being responsible for the violence that killed scores of people in black townships. (Photo credit should read WALTER DHLADHLA/AFP/Getty Images)

Partagez!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin

Nelson Mandela est l’incontestable figure emblématique de l’Afrique. Un homme d’une dimension mondiale. Le héros qui aura donné sa vie à son peuple. Et à tous les peuples du monde, parce que, finalement, son combat a été pour la dignité de l’Homme.

Mais la gloire ne lui a pas suffit. Il y a ajouté la splendeur de la vertu, malgré le pouvoir. Il sera en bonne place dans l’histoire de l’humanité, parmi les rares hommes qui peuvent prétendre au rang de génie politique. Coupé de tout pendant un quart de siècle, Mandela n’aurait jamais dû pouvoir affronter avec la lucidité, la finesse, le sens de la mesure, le défi herculéen de la création d’une nation arc-en-ciel, où tortionnaires et geôliers d’hier peuvent cohabiter avec leurs victimes.

Et le comble, c’est qu’il ne s’est pas senti indispensable. Après un seul mandat, il a passé le relais, s’élevant encore davantage. S’il ne dirige plus un pays, il règne sur les esprits et les cœurs. Les chefs d’Etat qui manipulent leurs constitutions pour rester au pouvoir, qui s’autoproclament « messie obligé de terminer son chantier » devraient le méditer. Le chantier de l’Afrique du Sud post-apartheid est plus complexe, tellement plus crucial, que quelques mines, quelques autoroutes, quelques barrages.

Avant Mandela, il y avait eu les Kwame Nkrumah, Gamal Abdel Nasser, le roi Hassan II, Léopold Sedar Senghor, Julius Nyerere, pour n’en citer que quelques-uns. Le Nobel de la paix a récompensé deux autres hommes politiques sud-africains, Albert John Luthuli, alors président du Congrès national africain (ANC), et Mgr Desmond Mpilo Tutu. Aucun des deux n’a toutefois exercé le pouvoir.

 

commentaires



Transcription

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.