vendredi, janvier 22, 2021
Marc Ona demande à l’OIF de prendre position sur la crise post-électorale gabonaise
Actualité

Marc Ona demande à l’OIF de prendre position sur la crise post-électorale gabonaise


Marc Ona demande à l’OIF de prendre position sur la crise post-électorale gabonaise

Marc Ona @  

Libreville, Gabon ( ) – L’activiste Marc Ona en sa qualité de coordonnateur de la campagne africaine « tournons la page » a adressé mercredi une lettre au Secrétaire général de la Francophonie, Michaelle Jean pour lui demander de publier le rapport d’observation par son institution de l’élection présidentielle  gabonaise du 27 août dernier et de prendre position sur la crise post-électorale au Gabon.

 

« Pourquoi l’OIF, cinq mois après le scrutin, n’a-t-elle toujours pas publié son rapport d’observation ? Quand ce rapport sera-t-il rendu public ? », s’interrogent Marc Ona et son organisation.

« Compte tenu du rapport très critique de la mission d’observation de l’Union Européenne, n’est-ce pas le rôle de l’OIF que d’apporter de nouveaux éléments afin permettre un jugement objectif quant à la validité du scrutin ? », poursuit le document contresigné par  Laurent Duarte Coordinateur et porte-parole de Tournons la Page.

 

« Quelle position adopte l’OIF concernant les violations des droits humains commises à la suite des élections et qui se perpétuent aujourd’hui avec l’arrestation d’opposants et l’emprisonnement de leaders d’opinion de premier plan, à commencer par Bertrand Zibi ? » questionne encore le document.

 

Marc Ona déplore les félicitations de Mme Jean au président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba pour le succès de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2017) organisée par le Gabon du 14 janvier au 5 février dernier.

 

L’activiste estime que le numéro un gabonais ne mérite pas ces félicitations pour avoir interpellé 5 jeunes affiliés à l’opposition qui avaient manifesté pacifiquement leur hostilité contre cette CAN.

 

On rappelle, cependant que les 5 jeunes ont été libérés après avoir été présenté à un juge, plus d’une semaine après leur interpellation.

Carl Nsitou



Transcription

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.