lundi, août 10, 2020
Cameroun : Jugement ce lundi des leaders anglophones
Actualité

Cameroun : Jugement ce lundi des leaders anglophones


Cameroun : Jugement ce lundi des leaders anglophonesBamenda, base des leaders anglophones

Partagez!
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin

L’avocat Agbor Balla, le professeur d’université Fontem Neba et l’activiste Mancho Bibixy sont jugés depuis ce lundi à Yaoundé, au Cameroun. Ces leaders originaires du nord-ouest Camerounais, région anglophone, avaient appelé à manifester dans cette partie du pays.

Le terrorisme, incitation à la guerre civile et propagation de fausses nouvelles. Ce sont les délits que ces leaders auraient commis.

Ces derniers mois, leur appel a été à l’origine de grands mouvements de contestation ayant paralysé les régions anglophones du Cameroun. Ils soutiendraient des revendications identitaires de ces régions anglophones, disent les autorités. Et les anglophones se disent marginalisés dans un pays majoritairement francophone.

Les mouvements déclenchés ont entraîné la suspension des cours dans les universités, collèges et écoles dans plusieurs villes des deux régions anglophones de l’Ouest du pays, proches du Nigéria.

« Les évêques des régions anglophones ont demandé un retour au fédéralisme pour que la présidence du pays soit alternée entre anglophone et francophone ». C’est ce qui est mentionné dans un mémorandum que ces évêques ont adressé au président Paul Biya en décembre dernier. Ce, pour trouver une solution aux agitations dans le nord-ouest et le sud-ouest Cameroun.

Mais le gouvernement qui prône l’unité du Cameroun, a dit non au fédéraliste. Il a pris de mesures fortes pour sanctionner les agitateurs. Outre ce procès, la radio Hot Cocoa localisée à Bamenda. Cette radio inciterai la population à la révolte. Ses émissions interactives sur la situation qui prévaut dans cette partie du pays sont pointées du doigt.

Le mouvement des anglophones est également interdit et l’internet est coupé dans cette partie du pays.

 

commentaires



Transcription

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.