A la faveur d’une sortie le 29 décembre dernier à Libreville, le révérend pasteur a invité les confessions religieuses à jouer leur partition pour une sortie de la crise née de l’élection présidentielle du 27 août 2016.

crise postelectorale lappel de thierry alain moukwangui madoungou - Crise postélectorale : L’appel de Thierry Alain Moukwangui Madoungou

Le révérend Thierry Alain Moukwangui Madoungou, entouré de ses collaborateurs lors du point-presse, le 29 décembre 2016 à Libreville. © Gabonreview

 

S’émancipant de la pensée chrétienne selon laquelle Dieu et la politique ne font pas bon ménage, le révérend Thierry Alain Moukwangui Madoungou s’est prononcé, le 29 décembre dernier à Libreville sur la crise postélectorale dans laquelle est enlisé le pays depuis la présidentielle du 27 août 2016. Convaincu de l’influence que revêtent le sacré et le divin dans la société, l’homme d’église a exhorté la communauté religieuse «à proposer un arbitrage indiscuté permettant de sortir le Gabon de l’enlisement».

Pour lui, il revient à ses pairs «de proposer avec l’aide du Très Haut, un cadre éclairé visant à sauvegarder  la paix et favoriser l’unité nationale». Car, a-t-il estimé : «Il est de la responsabilité des ministres du culte en tant que conducteurs d’âmes de ramener la paix et l’amour dans les cœurs des hommes à eux confiés par Dieu».

Si Thierry Alain Moukwangui Madoungou estime que les acteurs politiques sont les principaux concernés par la crise sociopolitiques actuelle, il ne pense pas moins que les confessions religieuses devraient plus que jamais être mises à contribution pour un objectif commun : «une issue favorable (de la crise), au regard de la propagande à la haine de l’autre ainsi que les scissions familiales, politiques et familiales qu’elle a engendrées».

Par ailleurs, a précisé le révérend, son appel, jugé libre et non partisan, est guidé par «la volonté de sauvegarder la paix, de privilégier l’intérêt général et de protéger le grand nombre». Un appel s’inscrivant ainsi en droite ligne avec la vision politique du parti dont Thierry Alain Moukwangui Madoungou est le président : le Rassemblement des républicains indépendants (RRI) se réclamant de l’«interposition».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga (stagiaire)