mardi, mai 26, 2020
MAJORITÉ RÉPUBLICAINE ET SOCIALE POUR L'ÉMERGENCE : "NOUS DEVONS MAINTENANT ÊTRE MOINS AGRESSIFS DANS NOS DÉCLARATIONS"
À LA UNE

MAJORITÉ RÉPUBLICAINE ET SOCIALE POUR L’ÉMERGENCE : “NOUS DEVONS MAINTENANT ÊTRE MOINS AGRESSIFS DANS NOS DÉCLARATIONS”

Célestin Odounga, président de Gabon Avenir, s’est exprimé, récemment, sur la situation politique du Gabon au sortir de la dernière échéance présidentielle.

celestin-odounga-president-de-gabon-avenir

Au cours de cet entretien avec la presse, il a évoqué deux grands points saillants de l’actualité politique dans notre pays. Notamment, l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat et le maintien de la cohésion au sein de la majorité républicaine.

Selon lui, l’appel au dialogue consiste à attirer les populations vers une vision commune pour le développement de notre pays. Cette initiative de la main tendue vise essentiellement à dialoguer avec nos adversaires politiques ; à faire en sorte que nous-mêmes qui sommes à l’intérieur de la majorité dans nos démarches de soutien à la main tendue, nous ne donnions pas l’impression que quelque part la main tendue du chef de l’Etat n’a rien de sincère, au contraire.”

La deuxième étape de cet entretien avec la presse a permis au président de Gabon Avenir de passer en revue quelques questions qui empêchent le bon fonctionnement de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence. “Il y a des questions qu’il faut que nous arrivions à résoudre. Je fais allusion aux questions de solidarité à l’intérieur de notre famille politique, du choix des membres, du partage des responsabilités politiques, administratives, gouvernementales”.

 

Source : union.sonapresse.com
Publié, le 17 octobre 2016
Transcription : AM DWORACZEK-BENDOME

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.