lundi, mars 1, 2021
GABON ALEXANDRE TAPOYO ISTOVANT NGOGHE - NYFA2015-DIASPORA GABONAISE DE FRANCE : Le micmac d’ALEXANDRE TAPOYO et ISTOVAN NKOGHE
ActualitéPolitique

NYFA2015-DIASPORA GABONAISE DE FRANCE : Le micmac d’ALEXANDRE TAPOYO et ISTOVAN NKOGHE

GABON-ALEXANDRE TAPOYO-ISTOVANT NGOGHE

 

 

Petit rappel : Le Conseil des Gabonais de France (CGF)  est une association loi 1901, née en août 2004, suite à une décision du Conseil des ministres du Gabon. Organe reconnu d’utilité publique, sa mission principale est de regrouper les associations gabonaises existant sur toute l’étendue du territoire, de faire prévaloir les notions d’entraide, de solidarité, d’équité et de fraternité en vue d’une contribution significative à tous les niveaux pour le  rayonnement du Gabon. Et la France en tant que première destination des Gabonais qui s’expatrient constitue de fait le lieu par excellence à partir duquel devraient s’organiser les principales actions de la diaspora gabonaise au service du développement du Gabon (Source : lalettrediplomatique).

 

Qui croire? 

Alors que s’ouvre ce jour, 28 Août 2015, le quatrième “New-York Forum Africa 2015”,  à Libreville au Gabon, la déception est grande chez certains membres de la diaspora gabonaise à qui le Conseil des Gabonais de France (CGF) avait fait croire qu’ils seraient présents à cette manifestation mondaine.

En effet, depuis quelques jours des compatriotes à qui on avait fait miroiter un séjour tous frais payés  à Libreville, s’étonnent de l’étrange silence du Président du Conseil des Gabonais de France, Monsieur Istovan NGOGHE et au-delà de ce dernier, celui du Ministre des Droits humains, de l’Egalité des chances et des Gabonais de l’étranger, Monsieur Alexandre TAPOYO.

 

À force d’attendre et ne voir rien venir, on finit par se lasser, nos compatriotes ont fini par aller aux nouvelles eux-mêmes afin de connaitre les raisons de ce brusque silence des autorités du pays et de leur représentant en France. Alertez de ce qui se passait, j’ai essayé vainement de joindre Mr Istovan  NGOGHE, après maintes appels infructueux, j’ai fini par avoir ce dernier, dimanche 23 Août 2015, vers 14 Heures.

 

Et qui se ressemble s’assemble!

Après un échange musclé avec Mr Istovant NGOGHE,  j’ai posé la question à ce dernier, à savoir, pourquoi des compatriotes qu’il avait contactés et promis qu’ils seront les représentants de tous les Gabonais au NEW-YORK FORUM AFRICA 2015“, n’ont reçu  aucun appel et ni leurs billets d’avion comme convenu? Qui a merdé ? Qui n’a pas fait sa part de travail?

Réponse de Mr Istovan NGOGHE : Ecoutez, le Ministre m’avait demandé d’établir une liste de cinq noms de Gabonais susceptibles de prendre part à cette rencontre. J’ai établi cette liste  et depuis, comme les gens qui vous ont mis au courant, je n’ai pas eu de retour. Ce n’est pas de ma faute, si le ministre et son équipe n’y ont pas donné suite. Donc, ce n’est pas à moi qu’il faut poser vos questions mais au Ministre.

 

J’ai écouté les conseil du Président du C.G.F, j’ai en effet contacté le ministre et je n’ai reçu aucune réponse de sa part.

 

Le Ministre partisan

 

Les gabonais sont-ils égaux en droits devant les responsables en charge de la chose publique dans ce pays?
Un responsable national n’a t-il pas pour  mission  de veiller au bon fonctionnement des institutions et d’agir en conséquence afin qu’aucun citoyen ne subisse aucune exclusion et autres dommages?

Sans entrer dans les détails de sa  missions, Alexandre TAPOYO, une chose est sûre, le Ministre des Gabonais de l’étranger n’accorde sa précieuse attention et son écoute en particulier en France, qu’à ceux qui sont officiellement du même bord politique que celui qui l’a nommé à son poste. Les rencontres de Mr Alexandre TAPOYO en France tournent uniquement autour de ce petit noyau de personne. Le reste des Gabonais, pour ce  Ministre de la République n’ont aucune importance à ses yeux.  Le micmac autour de ce voyage “cadeau” tire sa source de cette connivence entre gens proche pouvoir.  Monsieur Alexandre TAPOYA  a t-il eu le budget pour organiser la venue de la diaspora ou pas, on ne saura jamais le fin mot de cette histoire. 

 

Le Président par défaut du CGF

Le “Conseil des Gabonais de France” est-il un lieu qui s’occupe de l’ensemble des gabonais comme le prétend sa présentation , ou simplement un lieu que l’on intègre avec une arrière pensée de satisfaire avant tout une ambition personnelle?
Car, pour ceux qui prennent la peine d’observer le fonctionnement de cette “Association loi 1901“, on est bien loin de la République exemplaire, de la fraternité  et du Gabon Pluriel. Élu président du Conseil des Gabonais de France par défaut, le 15 décembre 2013,   on y cultive depuis  l’entre soi. Le C.G.F est réduit à un espace des copains et coquins. On est en droit de poser quelques questions à ce monsieur qui approche de la fin de son mandat. Puisque qu’en France, on compte officiellement plus de 70 associations Gabonaises, combien d’entre elles sont membres du C.G.F ? – Combien sont à jour de leur cotisation ? – quels sont quelques  actes concrets posés  en faveur de l’ensemble des Gabonais depuis que Mr Istovan NGOGHE est à la tête de cette entité, en dehors des petites fêtes entre amis et connaissances du même acabit? 

 

 

Laissez-nous avancer ! On attend toujours l’émergence dans les comportements des responsables à tous niveaux. Ainsi va le Gabon et la perpétuation des mauvais agissements.

 

ANNE MARIE DWORACZEK-BENDOME

Publié, le 28 août 2015

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.