Accueil - Actualité - GABON : Où vient l’argent qui finance les épouses d’Ali bongo Inge Lynn Collins bongo et Sylvia Valentin ?

GABON : Où vient l’argent qui finance les épouses d’Ali bongo Inge Lynn Collins bongo et Sylvia Valentin ?

Gabon-Quand-les-contribuables-gabonais-paient-pour-les-épouses-d'ali-bongo-ondimba

Écœurant!

Une fois de plus la presse Américaine joue son faux cul. Elle garde un silence assourdissant quand son ex-ambassadeur au Gabon, Mr Eric Benjamin confondait  mission diplomatique et affairisme éhonté au vu et au su de tous. Jamais cette presse dite libre n’a pas pipé mot de cette situation à bien des égards cocasses. Mais paradoxalement dès qu’il s’agit d’un chef d’état africain en l’occurrence comme c’est le cas présent ici de Mr. Ali Bongo Ondimba, elle s’en donne à cœur joie et pourtant ce n’est la première fois que le même sujet est sur la place public.

Cette situation est bien révélatrice du monde et de son  fonctionnement par le “club des cinq” Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie qui ont  le droit de veto au sein du  Conseil de Sécurité des Nations-Unis. La constance du deux poids, deux mesures, tout un carcan idéologique  et des valeurs qui permettent à chaque membre de définir unilatéralement ce qui est bien ou  mal, qui a le droit de venir  prendre la photo avec eux ou pas, qui  doit être mis au banc des nations, qui on lâche et va à la C.P.I , qui a été mal élu mais néanmoins nous le reconnaissons comme légitime. Cette belle variation d’approche des différentes situations répond d’abord et avant tout aux intérêts réciproques de ses membres.   

Personne n’est dupe, qu’Ali Bongo Ondimba soit bigame ou polygame on s’en s’en tape royalement, ça ne regarde que lui . Par contre ce qui ne laisse aucun citoyen gabonais indifférent , c’est la mauvaise publicité et la mauvaise image du Gabon que véhiculent ces affaires. Plus grave encore, c’est  la sempiternelle question concernant une fois de plus  l’origine de cet argent qui quitte allègrement le pays dans des mallettes des privés ou des diplomates. 

Rappel des faits :
Dans le cadre des efforts visant à lutter contre une probable criminalité financière de l’étranger, les agents de la sécurité intérieure et des procureurs du ministère de la Justice ont effectué des recherches aux États-Unis sur des avoirs liés au président gabonais Ali Bongo et sa famille, ainsi qu’à son directeur de cabinet, Maixent Accrombessi. L’interception de 75 millions de francs CFA destinés à  Madame Inge Lynn Collins bongo présentée comme l’ex-épouse du président gabonais aurait poussé à l’ouverture d’une enquête par les autorités Américaines des transferts de fonds du Gabon vers les Etats-Unis. Il serait  question pour eux de déterminer si certains des fonds pistés sont issus de la grande délinquance financière de ce pays d’Afrique centrale. Cette information a été révélée au grand public , le 25 février 2014, par “The Wall Street Journal”

 

gabon-inge_n

Qui sont ces épouses d’Ali Bongo Ondimba qui se nourrissent des larmes et de la souffrances des populations sans exception?

à tout seigneur, tout honneur, la première, Inge Lynn Collins bongo, celle qui vitupère depuis 2009. Née le née le 15 décembre 1960, est devenue Madame Ali Bongo en 1994, le couple s’est unie à Madrid et le mariage a été reconnu légal aux Etats-Unis. Le couple a  eu trois (3)  enfants dont un adopté.
Et selon la chaîne américaine ABC, Inge Lynn Collins bongo n’a pas  divorcé du président Gabonais et selon les lois Américaine, elle demeure bel et bien son épouse devant les tribunaux. Par ailleurs cette dernière  dit avoir fait appel à un avocat pour travailler sur son dossier mais  qu’Ali Bongo n’aurait pas donné suite. Ce qui semble plausible, puisque jusqu’à ce jour, malgré de multiple demande,  le président gabonais n’a pas été en mesure jusqu’à ce jour de fournir à la presse nationale et internationale son certificat ou tout autre du divorce avec madame Inge Lynn Collins.

La deuxième épouse ou 3ème, c’est selon, si on inclut la première épouse officielle d’Ali Bongo, Madame Annick Aubierge Lafitte Mouvagha et mère de sa fille Malika. Sylvia Valentin, née le 11 mars 1963, elle aurait  rencontré Ali Bongo en 1988 et ce dernier l’aurait épousé 1989. Cette gentillette  petite histoire cousue de fils blanc s’effiloche toute seule. Quand on regarde attentivement  les photos publiées  fin février 2014, par Sylvia Bongo Ondimba elle-même, on n’aperçoit Noureddine Edouard Bongo-Valentin, petit garçon aux côtés de ses parents lors de leur mariage. Conclusion : Gros mensonge !
Le couple a officiellement déclaré trois enfants Noureddine Edouard, Jalil Louis, et enfin Bilal, adopté par le couple en 2002.

Par ailleurs ce nouvel épisode Inge Lynn Collins & Ali Bongo Ondimba va ré-ouvrir les vieilles blessures et mettre un froid certain au sein du couple présidentiel gabonais.  Déjà que très récemment la  “Lettre du Continent” infirmait  que cette dernière avait élue domicile à Londres et ne revenait au Gabon que lors des manifestations officielles.

Sans-titre-1

d’un scandale à une autre !
En novembre 2011, on apprenait  par le biais du journal « Le Béninois Libéré » qu’’un avion appartenant aux forces armées du Gabon et affecté au transport du président gabonais avait été arraisonné à Cotonou, la capitale du Bénin pour cause de suspicion de trafic de drogue et blanchiment d’argent.

Il faut absolument qu’Ali Bongo Ondimba clarifie la situation, si ce n’est pas pour lui, qu’il le fasse pour le pays. le Gabon est devenu  la risée  du monde. On commence  à avoir honte de dire qu’on ait gabonais. Ce n’est pas normal.
“Oui” ou “Non”, Inge Lynn Collins bongo est toujours sa femme ?
Si la réponse est non, qu’il publie le document qui dit clairement qu’il est divorcé.
Concernant de l’argent qui se déplace du Gabon vers les USA, quel est son origine?
Est-ce une fois de plus les contribuables gabonais qui régalent à l’insu de leur plein gré ?

 

AM DWORACZEK-BENDOME

 

lien 1 : http://online.wsj.com/news/articles/SB10001424052702304275304579393331581449134?mg=reno64-wsj&url=http%3A%2F%2Fonline.wsj.com%2Farticle%2FSB10001424052702304275304579393331581449134.html

lien 2 : http://gabonreview.com/blog/le-daily-mail-egratigne-ali-bongo/

Lien 3 : http://www.cpj.org/fr/2012/03/des-journalistes-gabonais-convoques-par-la-police.php

Lien 4 : http://gabonreview.com/blog/eric-benjaminson-aux-commandes-de-gabon-oregon-center/

Lien 5  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvia_Bongo_Ondimba

 

ali bongo ondimba Annick Aubierge Lafitte Mouvagha détournement argent public Inge Lynn Collins bongo maixent accrombessi sylvia bongo ondimba The Wall Street Journal

Un commentaire

  1. Pingback: Ali Bongo Femme | On Buffeeds

Lire les articles précédents :
GABON : UJPDG ET SON MARIOLE VIVIEN PEA

Trop d'entregent, tue l'entregent  Ministre ! –Tu attendras mon fils Le fils du Cousin paternel de Patience DABANY, ex-épouse du...

Fermer