samedi, juillet 11, 2020
ActualitéPolitique

GARANTIE BANCAIRE D’ETAT DE 6 MILLIONS D’EUROS “AFFAIRE JULIEN NKOGHE BEKALE/ALI BONGO”

Un simple quiproquo ou une intention manifeste d’entuber le président de la république?
En tout état de cause, la non présentation du document ayant entraîné l’annulation pure et simple du dossier ne vient pas de la société Hélios Holding. Puisque ci-dessous dans les échanges  entre  hélios Holding et le cabinet du ministre, il est clairement  fait mention d’une garantie bancaire. Alors, pour quelles obscures raisons, Mr. JULIEN NKOGHE BEKALE a t-il  omis d’expliquer à son président et à ses collègues ministres que le  dossier “HÉLIOS Holding” concernant l’importation, la commercialisation et la culture de riz au Gabon incluait  l’émission d’une “GARANTIE BANCAIRE DE L’ETAT GABONAIS”, d’au moins 6 MILLIONS EUROS”

JULIEN-NKOGHE-BEKALE-COMPLICE-DE-TENTATIVE-D'ESCROQUERIE-SUR-UNE-GARANTI2

Les affaires Gabonaises sous l’Émergence

Qui est Julien Nkoghé Békalé :  Ami personnel d’Ali Bongo Ondimba, Ministre gabonais de l’agriculture, Député, ex- Ministre des mines, du pétrole et des hydrocarbures, a occupé de très hautes fonctions au sein de la magistrature. Il est le protégé  de Mr Paul Biyoghé Mba, ancien 1er ministre d’Ali bongo et actuel président du Conseil Economique et Social. il est par ailleurs grand maître de la Grande Loge Savorgnan de Brazza du Gabon, loge dans laquelle on peut y trouver notamment Léon-Paul Ngoulakia, cousin germain du Chef de l’Etat

 Amateurisme ou incompétence notoire?

On marche véritablement sur la tête ! – Sérieusement, comment un président de la république peut-il  donner son accord et au dernier moment, changer soudainement d’avis et tout  annuler. Une belle prouesse qui semble devenir  une habitude chez  le  “très éclairé” président Ali Bongo Ondimba. “affaire Hélios Holding” après l’affaire  CODER”,  confirme une fois de plus que malgré les airs supérieurs que prennent le chef de l’état et certains de ses ministres, etc… Tout ce beau monde  va de bourdes en bourdes, combien de dossiers ont  été signés et annulés ensuite  par le président  de la république depuis, le 16 octobre 2009?

“HÉLIOS HOLDING & LE “RIZ POUR TOUS” 

Tout a commencé au Gabon en Janvier 2013, la société hélios holding qui souhaite travailler avec le  Gabon rentre en contact avec un certain Monsieur Christian DIKOR, d’origine Camerounaise, un homme considéré comme sérieux ,  ex-cadre dirigeant de la Caisse des dépôts en France et aujourd’hui promoteur d’un projet de formation à destination d’agriculteurs au Gabon. le dossier se présente en deux (2) volets :
Premier volet :  importation et commercialisation  de riz Vietnamien  sur l’ensemble du territoire Gabonais par Hélios Holding et ce, à un prix défiant toute concurrence de 500 FCFA/le kilogramme du Nord au Sud, de l’Est à L’ouest et au Centre.
Deuxièmement volet  : développement de  la production de riz au Gabon et toujours  par la société hélios Holding directement.

On  notera au passage qu’une société qui n’a aucun historique en matière agricole s’est vu accorder 4000 hectares sans difficulté.  

Les représentants d’Hélios Holding viendront même au Gabon et discuterons avec le ministre et  Monsieur Christian DIKOR. En date du 8 février 2013, le Ministre Julien Nkoghé Békalé adressait une correspondance à en tête de son ministère dans laquelle,  il confirmait à la société tout  l’intérêt qu’il portait à ce dossier et qu’il était suivi également  par la Président de la république Gabonaise lui-même 

Gabon-Julien-Nkoghé-Békalé-on-marche-sur-la-tête

Quelques échanges entre Hélios Holding, Julien Nkoghé Békalé & l’ACCOPA :
– Le mercredi 7 juillet 2013, Monsieur Chris Mombo Nzatsi, DG de l’Accopa reçoit dans son bureau, les responsables de la société Française et  Christian Dikor  en présence de son Directeur Adjoint. Au cours de ce premier rendez-vous, le DG  explique qu’il n’entrait pas dans ses compétences d’acheter des produits agricoles en provenance de l’étranger et qu’il lui fallait obtenir l’accord de son ministre de tutelle. Il s’ engage à produire une note dans ce sens au ministre de l’agriculture le jour même, afin de profiter de leurs présences à Libreville et aboutir à la signature finale des contrats.

En Aôut 2013, le cabinet du Ministre de l’Agriculture informe la société française qu’un projet de décret était en préparation pour donner à l’agence les moyens financiers lui permettant de fournir les garanties bancaires indispensables.

Fin Aout 2013, oralement, le cabinet du Ministre de l’Agriculture informe la société française que lors de la première réunion du conseil d’administration de l’Accopa prévu fin octobre,  le projet Hélios Holding sera  présenté pour approbation. Mais du coté de L’ACCOPA, le dossier “Hélios Holding” paraissait de moins en moins clair à cause de la  garantie bancaire qui semblait sortir comme un lapin d’un chapeau de magicien. 

Le grain de sable!

Mr. Chris Mombo Nzatsi décide alors de son propre chef de faire d’effectuer une enquête sur la société française.
Conclusion :  un manque de sérieux chez d’Hélios Holding mais surtout une incapacité pour cette dernière d’assumer financièrement une telle opération. Pris de peur, Chris Mombo Nzatsi informera le cabinet du chef l’état et lors de la présentation du projet, il se montrera très critique. Au final, le président retira son aval au dossier.
Début novembre 2013, La société “Hélios holding” contacte les autorités gabonaises et c’est à ce moment qu’on leur explique en fait que le chef de l’état a fait annulé l’accord. Vive le professionnalisme au sommet de l’Etat ! 

Questions:
– le Ministre Julien Nkoghé Békalé qui était au courant de la clause impliquant la garantie, pourquoi  l’a t-il caché au chef de l’état  et à son cabinet?
– Monsieur Chris Mombo Nzatsi a t-il agit par patriotisme ou fait du zèle parce qu’il ne croquait pas?
– Pourquoi le président  de la république et son cabinet n’ont pas fait d’enquête eux avant de donner l’accord à ce dossier?
– Délit d’initié, est-il permis  à un ministre de la république de fournir des informations classées confidentielles d’un conseil de ministre ou du chef de l’état à une société privée ?

– Est-ce une habitude au sein du gouvernement gabonais que les ministres  donnent des dossiers incomplets ou encore y extirpent tel ou tel document?
– Quel intérêt personnel avait Julien Nkoghé Békalé sur dossier?
– à l’approche de 2016, le ministre voyait-il en ce dossier une occasion de se constituer un fonds pour la future échéance ?
– Concernant les 4000 hectares de terre gabonaise si complaisamment donner à la société Hélios holding, le décision d’annulation s’applique t-elle aussi à ce volet?

La “GABONOPHOBIE” ! Une chose me sidère également, c’est la facilité d’accès qu’ont les non nationaux d’atterrir  directement au cabinet personnel du Chef de l’état et à ceux de ses  Ministres. Un  gabonais de souche même sérieux et compétent avec un dossier solide en main, lui se verra refouler manu-militari s’il tente de s’approcher ces derniers.

Elle est belle l’émergence surtout quand ce sont ceux qui prennent part (le gouvernement, administrations) et qui sont censés protéger les intérêts du pays qui essaient  de carotter le chef de l’Etat.  

ANNE MARIE DWORACZEK-BENDOME.

• Lettre de confirmation du Ministre : Accord Ministre agriculture Gabon

• Le calendrier  prévisionnel des importations de riz demandé par l’Accopa : Calendrier

ACCOPA : Gabon-annonce officielle accopa

Coder : gabon-resiliation contrat-Mines

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.