samedi, juillet 11, 2020
Actualité

ANNE MARIE DWORACZEK-BENDOME, Mes meilleurs vœux pour 2014

_bonne_annee_2014

Mes meilleurs vœux à toutes et à tous !

Le passage vers une nouvelle année est souvent le moment où les bilans et les espérances se bousculent, s’entrechoquent et viennent frayer leur passage dans nos têtes esquissant ainsi , le temps d’une émotion en nous, un sourire ou une larme.
Quel que soit le bilan que vous feriez de ces 12 mois passés, une chose compte, vous êtes encore-là. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.
Pour nos familles, nos proches, notre pays, nous nous devons de continuer à semer des graines qui germeront un jour avec ou sans nous.

Soyons adultes et responsables, tout le monde ne peut pas devenir président de la république mais individuellement, quel que soit notre place au sein de la société, nous avons l’obligation de participer à la bonne marche du pays et si nous constatons malheureusement une déficience, nous avons le devoir morale d’apporter une solution. Il n’y a pas de petits ou grands efforts ou participations, tout s’additionne et se complète. Le choix  du moyen à utiliser revient librement à chacun. Un changement en profondeur d’une société ne passe pas forcement par le choix des armes et autres violences. La détermination d’hommes et de femmes sera toujours plus forte qu’une armée au service d’un homme, d’un clan, d’une région ou d’une famille.
Le partage, la confiance, les échanges, la compréhension mutuelle sont des valeurs que nous nous devons tous de cultiver. Pour ma part, ils resteront une fois de plus au centre de mes espérances.

Comme un ermite dans le désert, je continuerai à exhorter ceux qui détiennent la pouvoir et les richesses à  mieux les  repartir  entre tous les enfants du pays. Le  mépris ou le dédain des intouchables m’importe, aucune arme n’atteint celui ou celle qui a la conviction de combattre pour une cause juste.
Avec clarté et détermination, je maintiens les choses suivantes :
– La confiscation, la spoliation des biens par une minorité : ce n’est pas juste ;
– Les crimes rituels contre des enfants, des femmes, des personnes âgées : ce n’est pas juste ;
– Une justice à la solde des puissants : ce n’est pas juste;
– Tenir en laisse tout un pays en utilisant les moyens les plus ignobles comme la promotion par l’arbitraire ou par la soumission : ce n’est pas juste ;
– Placé l’argent au-dessus de toute chose jusqu’en faire l’alpha et l’oméga : ce n’est pas juste
– La réussite pour le poltron, le plus couard, le plus abject, le caniveau ou la misère pour l’intègre : ce n’est pas juste
– Utiliser des stratagème pas très recommandable pour pousser les populations à s’entre-déchirer afin de bénéficier de quelques miettes : ce n’est pas juste;
– Faire des gens une variable d’ajustement : ce n’est pas juste ;
Tout ce qui concoure à  assujettir, à avilir et ainsi  qu’à dénier  toute dignité aux autres :  ce n’est pas juste.
Et pourtant, ce sont ces mécanismes qui gouvernent, régissent et régulent l’ensemble du fonctionnement du Gabon tout entier.
– Qu’on ne le veuille ou pas, nous y sommes tous soumis : ce n’est pas juste.
Naïve ou pas, j’y crois fermement.

Je souhaite que nous agissions tout au long de l’année 2014, avec  un esprit un peu plus solidaire, tous confondus car les aventures solitaires ont tous menés à l’échec jusqu’à ce jour. Dans la grande diversité des ethnies qui forme notre Nation, œuvrons ensemble à construire un pays meilleur.

A chacune et chacun, très sincèrement, tous mes vœux de succès et de bonheurs.

Une de vos compatriotes,

Anne Marie Dworaczek-bendome.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.