mercredi, août 12, 2020
ActualitéSociété

GABON, MŒURS, TOUT FOUT LE CAMP !

 

dépravation_n

Quand la dépravation est soutenue du sommet, le reste ne sert à rien

 

Justice-Interpellation

Trente-deux prostituées interpellées à Libreville
TRENTE-DEUX prostituées ont été interpellées, dans la nuit de samedi à dimanche, à Libreville, la capitale du Gabon. Selon une source judiciaire, il s’agirait de douze Gabonaises, une Congolaise, et vingt-et-une Camerounaises, qui arpentaient le Boulevard du bord de mer et les abords de certaines discothèques de la capitale gabonaise.

D’après la source, les trente-deux filles de joie été cueillies par le service des mœurs de la Police judiciaire (Pj) lors d’une opération initiée par le parquet de Libreville. Elles ont été immédiatement placées en garde à vue avant d’être présentées, ce mercredi en milieu de matinée, devant le procureur de la République.

Leur audition devra durer plusieurs heures en raison de leur nombre élevé, a estimé la source, précisant que les trente-deux jeunes femmes sont poursuivies pour incitation à la débauche, en l’absence d’une disposition légale réprimant la prostitution en République gabonaise. C’est la deuxième fois en l’espace de deux années consécutives que des prostituées sont interpellées à Libreville et poursuivies pour leur activité.

De l’autre côté

dépravation des moeurs, ali bongo7

 

dépravation des moeurs, ali bongo

Il n y a pas bien longtemps (quelques semaines), au cours d’un évènement sensé être sportif dénommé “Moto Show” , nous les jeunes Gabonais de Libreville avons été exposés à une vraie opération de dépravation de nos mœurs à travers un spectacle dit de “Moto Washing” au cours duquel plusieurs jeunes gabonaises, dont certaines étaient certainement des filles mineures, s’exhibaient et dansaient de façon provocante tout en nettoyant des motos : Le tout en présence du Chef de l’État, la plus haute institution de notre pays et partant la plus haute autorité de la confession musulmane au gabon

dépravation des moeurs, ali bongo5

 

dépravation des moeurs, ali bongo4

 

 

dépravation des moeurs, ali bongo3

 

dépravation des moeurs, ali bongo2Source : Jonas Moulenda.

Et puis, il y a l’affaire Alex Eckembé

la dépravation, on connait !

Monsieur Alex Eckembé

C’est ça, le Gabon que construit ali bongo ondimba et ses acolytes. On fait du spectacle avec un présumé proxenète en la personne de Monsieur Alex Eckembé ou le pion comme disent certains dans les hautes sphères du pouvoir. Ancien directeur de cabinet de Paul Toungui (la cible comme l’affirment d’autres). Il a été pourtant un ami intime d’ali bongo ondimba avec qui, il faisait des tournées en 2005 . C’est lui qui a créée le parti “BONGO DOIT RESTER”. Monsieur Germain Ngoyo Moussavou, aujourd’hui ambassadeur du gabon en France peut en parler, il était présent quand Mr Alex Eckembé a eu cette cette idée sous forme de boutade. Il a soutenu Ali bongo ondimba aux élection présidentielles de 2009, avant qu’il ne commence à prendre ses distances avec ce dernier et se rapproche plus du fils de souche d’Okondja .

Pauvre GABON

AM DWORACZEK-BENDOME

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.