lundi, mars 1, 2021
ActualitéPolitique

OPPOSITION, ENTRE GESTICULATIONS ET MORTS IMAGINAIRES

gabonmort imaginaires

 

Cynisme quand tu nous tiens !

Ainsi, pour accéder au pouvoir, manipuler, extrapoler, mentir etc. Tout est permis !

 

En tout cas, depuis quelque temps, la démarche de l’opposition Gabonaise ne me contredira pas. En effet, les supporters de son camp parlaient de catalyseur, pour expliquer la démarche de Monsieur MBA OBAME ANDRE  mais il semble plutôt que nous soyons en présence d’une personne prête à tout pour obtenir ce qu’il veut. Pour le pouvoir, pas de quartier, tous les moyens sont bons… Mêmes les plus ignobles, ce qui impliquent des basses œuvres, de la fourberie, le manque total d’éthique morale et  le sang des innocents.

 

Le ridicule ne tue pas, heureusement !

Il n’y a pas eu de “printemps gabonais” à sa descente d’avion au Gabon, qu’à cela ne tienne, on va forcer un peu les choses !
On va aider la nature.  Il est possible d’obtenir le résultat escompté autrement, c’est ainsi que l’on organise les évènements ,  du mercredi 15 août 2012, survenus à Libreville, au quartier « cocotier ».  Le but,  essayer maladroitement de canaliser  les mécontentements populaires et jouer ensuite l’homme providentiel qui incarne vers quoi souhaite  se tourner ce même peuple. Même si on a été soi même pendant de très longues années l’instigateur de ce type d’opération bidon !

La mayonnaise doit prendre, “il faut faire le show“, les journalistes du monde entier sont là.  Résultat, Monsieur Zacharie Myboto, ex-baron du pouvoir et maintenant président de l’Union Nationale  qui annonce la mort d’innocents Gabonais, avant d’être démentie par les autorités et le corps médical qui n’avait reçu aucun mort. Le rêve qui tombe en miette. C’est une honte que des hommes qui aspirent à diriger le pays et qui ont exercé  des fonctions au plus haut sommet de l’état  pendant 26 à 30 ans voir plus , agissent avec  tant d’amateurisme et soient si légers dans leurs affirmations.

 

Pourquoi dont cette fébrilité de la part de l’opposition.

Aurait-elle racontée des cracks à Paris aux socialistes, avant de revenir au pays ?
Et ainsi elle aurait noircie un peu trop la situation au Gabon afin d’avoir leur attention  et bénéficier de leur sollicitude ?
On a le sentiment que la réponse est “oui“.
Que ces gens doivent tenir le chrono et donner le change, face aux promesses de Paris “le retour triomphant du sauveur, le soulèvement populaire et conférence souveraine dans la foulée”.
Et, puis, il y a la presse internationale, il faut maintenant lui  donner du grain à moudre. Après tout, on a promis des images fortes, qu’importe si des badauds y laissent leur peau!

 

A les bas les masques, vive ethnisme !

Tous les gabonais souffrent des mêmes maux, du nord au sud, de l’est à l’ouest, et au centre, pourquoi l’opposition choisit  d’aller exposer sa vision  dans un quartier de la capital qui abrite une forte communauté Fang, ethnie à laquelle appartient monsieur ANDRE MBA OBAME ?
De même lors de son arrivée,  la majorité des bus affrétés par ses lieutenants étaient occupés que des fangs en générale, pourquoi ?

L’opposition qui avait passé son temps à Paris à faire du forcing auprès des cabinets ministériels et des lobbyistes français pour vendre à tous le petit speech suivant:
1) Le peuple exècre ALI BEN BONGO ONDOMBA et ses sbires
2) le peuple est prêt au soulèvement pour en finir avec le régime
3) si je mets les pieds au Gabon, le régime pourrait être renversé immédiatement et Patati et Patata.

Sur la base de cette analyse tronquée, quelle a été la promesse de la France de monsieur François Hollande?

 

Heureusement pour les populations, le sang des simples citoyens n’a pas encore coulé. Ils sont réduits à spéculer. On notera également que les morts imaginaires de Monsieur Zacharie Myboto, ce ne sont pas ces enfants à lui, ses héritiers , CHANTAL, SERGE, etc. mais des filles et des fils des exclus du mirage Gabonais. Comme Paul Mba Abessolo en son temps, on enrôle plus facilement ceux qui n’ont rien pour servir des desseins  iniques, non exposés au grand jour. Pour tous ces politiques sans scrupules de la république, les citoyens ordinaires n’ont aucune valeur à leurs yeux.
Pour ces sanguinaires sans foi, ni loi, quels que soient leurs bords, ils ne valent pas mieux les uns que les autres. Ce sang qu’il espère et compte pour asseoir leurs exigence est celui des oubliés de la nation, de la simple populace.

 

L’indécence !

L’homme qui a truqué des années durant les résultats d’élections pour le compte d’OMAR BONGO ONDIMBA, participant ainsi pleinement à garder le peuple sous la coupe du parti démocratique gabonais et la mainmise de ses dirigeants dont ils faisaient d’ailleurs parti, le voilà qui revient habiller des oripeaux d’opposant, faire croire qu’il veut aider le pays à aller vers l’alternance démocratique.
“ALI BONGO ONDIMBA DÉGAGE POUR QUE POUR QUE J’Y METTE”, voilà,  le vrai slogan du Sieur “AMO“, le reste n’est que fioriture pour amuser la galerie.

 

A.M. Dworaczek-Bendome

Cover : RD ©

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.