jeudi, janvier 21, 2021
ActualitéPolitique

HOLLANDE, NOUVEAU PRESIDENT ELU DES FRANCAIS

HOLLANDE, NOUVEAU PRESIDENT ELU DES FRANCAIS

 

 

Monsieur, à  travers  leurs votes, les français viennent de se prononcer clairement  en votre faveur.
Etre candidat est une chose, être président en est une autre, la responsabilité et la conduite d’une nation ne sont pas de tout repos. Malgré un programme pré-défini, vous aurez à faire face à quelques surprises.

 

Pendant toute  la campagne présidentielle, vous avez mis en avant le souci de présider autrement, alors, Monsieur Hollande, maintenant que vous êtes élu, bienvenu au cœur de Françafrique ou Francàfric. On vous a écouté, maintenant, nous attendons des actes concrets.

 

De votre part, Monsieur, Nous, peuple gabonais et sa diaspora, espérons une pression soutenue sur ceux qui détiennent le pouvoir sur les questions relatives au respect de droit de l’homme, du libre choix à  choisir la personne qui  doit conduire le pays, de démocratie et des libertés individuelles.
Concernant le développement, nous attendons désormais une coopérations juste, équilibrée et moins portée à consolider uniquement les bases d’un jeu hypocrite qui se jouent depuis belle lurette sur le dos des populations pour  d’obscurs intérêts dans l’opacité et la non transparence. La coopération à “papa” doit prendre fin

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Mo6wEbU2-wg&list=UUirsnsJ15YtdUHR2cE0Y8iA&index=1&feature=plcp[/youtube]

 

Le signal fort serait au rendez-vous, si la France mettait sous votre mandat,  plus de vigilance sur l’utilisation effective des aides et fonds divers accordés  au Gabon, vos combattrez plus surement ainsi, les détournements qui se font systématiquement sur ce type de dossier, vous favoriserez par la même occasion l’éclosion d’un nouveau type d’échange, garant d’un meilleur climat et qui apporterait de ce fait, une réelle amélioration dans divers  thématiques dont le social  :
–   l’emploi avec la création d’activité génératrice de revenu ;
–   la mis en place d’infrastructure de base nécessaire au tissu économique local pour croitre ;
–   l’éducation préscolaire qui manque cruellement ;
–   la diversification et développement des formations techniques afin de répondre au défi du pays en termes de main d’œuvre qualifiée ;
–   la santé avec les dispensaires de proximité pour répondre aux urgences des premiers soins etc.

Même si tout ne dépend pas de vous, car les Lobbyistes  en faveurs du système sclérose  en place exerceront  une forte pression pour leur survie, Monsieur le président des Français, vous êtes néanmoins détenteur d’une partie de la solution  que vous vouliez ou pas.

 

A.M. Dworaczek-Bendome

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.